Des Chevaux sans Equitation

Bienvenue sur ce forum, dédié à toutes les personnes prenant soin de chevaux non travaillés de quelque façon que ce soit, ni en selle ni au sol.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 "Dressage moderne: un jeu de massacre?"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Ven 3 Juil 2009 - 20:01

Puisque nous sommes au rayon "livres" il y en a un que je veux lire à tout prix... je sais que ca parle de cheval monté mais justement ca en décrit les mefaits , tout du moins les méfaits d'une certaine équitation et ca peut etre hyper interessant et enrichissant pour se complementer sur la locomotion du cheval

le voici




si c'est inadapté au forum, Vanille supprime mon message
Revenir en haut Aller en bas
MIREILLE



Nombre de messages : 10637
Age : 68
Localisation : VENCE -Sud -est
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Sam 4 Juil 2009 - 9:12

quelle horreur cette couverture,où on voit la tête de ce pauvre cheval encapuchonnée!!!!Cet enrênement,quelle torture
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Sam 4 Juil 2009 - 9:48

c'est justement pour dénoncer ça Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
vanille



Nombre de messages : 10156
Age : 40
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Sam 4 Juil 2009 - 11:30

Citation :
si c'est inadapté au forum, Vanille supprime mon message

Honnêtement, je ne sais pas trop, si ça ne débouche pas sur des discussions techniques sur le dressage je pense que ça va! :wink:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Sam 4 Juil 2009 - 12:01

Vanille a écrit:
Citation :
si c'est inadapté au forum, Vanille supprime mon message

Honnêtement, je ne sais pas trop, si ça ne débouche pas sur des discussions techniques sur le dressage je pense que ça va! :wink:

A mon avis ça va avoir du mal a ne pas tourner sur des discussions techniques, parceque l'encapuchonnement en est "une", utilisée avec abus (le Rollkür, méthode du "bas et rond" dis comme ça, sa fait tout de suite moins barbare). Mais voilà, cela ne reflète qu'une partie (souvent utilisé par les ""pros"" vu le fric mis en jeu) et pas tout le dressage, qui peut être aussi respectueux.

Mais bon, j'avoue qu'en étant allée aux Master Ibériques à mon club, j'ai plus pris peur qu'autre chose sur la carrière de détente Rolling Eyes
Sur la carrière, ils sont plutôt bien, à cause des juges, mais à l'échauffement, ça fait pitié pour les chevaux

Sinon pour l'enrênement, c'est des rênes allemandes (il me semble voir les "deux" rênes), donc c'est simplement le cavalier qui en fait cette utilisation afin de maintenir facilement le cheval dans cette position (qui s'échapperait s'il le pouvait)

Le dressage, bien utilisé, c'est intéressant et c'est indispensable pour les cavaliers pour muscler le cheval et le rendre apte à porter. Mais franchement, le monde des compétitions en dressage, c'est vraiment pas cool pour le cheval. Je veux pas faire de généralités mais ce sont les chevaux les plus exposés aux stéréotypies, on se demande pourquoi Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
vanille



Nombre de messages : 10156
Age : 40
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Sam 4 Juil 2009 - 13:36

Je vous mets le résumé du livre:

Un cheval qui accepte les aides, coopère en toute confiance et prend plaisir à travailler avec son cavalier représente le summum de l’art équestre. Mais sur les carrés de dressage et dans les manèges, nous observons un spectacle malheureusement totalement différent : on tire et on cisaille au nom du principe selon lequel « la tête doit aller en bas ». De jeunes chevaux sont comprimés et mis dans un moule, par ambition mal placée ou par ignorance, aux dépends de leur intégrité physique. La grande majorité de ces cavaliers, même ceux de haut niveau, et les entraîneurs, affirment néanmoins agir selon les règles de « l’équitation classique ».
Derrière ces méthodes se cache une méconnaissance totale du cheval et de l’art équestre.
Comment les amoureux des chevaux et les cavaliers peuvent-ils reconnaitre les méthodes qui nuisent, à long terme, à la santé de leur monture et inversement, celles qui lui sont bénéfiques ? Ce livre donne des réponses et fournit des arguments relatifs au « vrai » et au « faux » de la pratique équestre.
Le titre allemand du livre est "Le doigt dans la plaie", et se veut intentionnellement provocateur.

Gerd Heuschmann dénonce ouvertement les dérives en équitation de compétition et de loisir. Mais ce livre est bien plus qu’une accusation : Heuschmann démontre, à l’aide de photos et de données anatomiques comme physiologiques, les répercussions d’une monte incorrecte sur la santé du cheval. Ses explications détaillées permettent de faire comprendre à tous les cavaliers l’utilité de former leur cheval d’après les principes éprouvés de la vraie doctrine équestre classique : simplement pour qu’il reste en bonne santé.

Gerd Heuschmann, est vétérinaire équin et diplômé de la Fédération Nationale Equestre allemande en management des activités équestres et cavalier-entraineur professionnel (Pferdewirt). Délégué vétérinaire de la FEI, il multiplie les conférences depuis quelques années, son livre ayant eu un grand succès en Allemagne, mais aussi en Angleterre.


J'avais déja entendu parler de ce livre, je ne l'ai pas lu en dehors de ce résumé. Apparemment il ne remet pas en question le dressage, simplement certaines formes du dressage, et c'est là où je ne suis plus.
Intrinsèquement pour moi le dressage ne peut être respecteux car visant en une soumission absolue de l'animal vis à vis de son humain, visant à un contrôle par l'humain de chaque partie du corps de l'animal; quant au fait de muscler, assouplir, etc, de quel droit nous autorisons-nous à modifier le corps des chevaux, je vous le demande? Rolling Eyes Un cheval plus musclé porterait "mieux" son cavalier, avec moins de risques pour la santé de son dos par exemple? Oui mais si il n'était pas monté pour commencer, on n'aurait pas besoin de tout ça - où comment faire encore subir plein de trucs aux chevaux à cause des désirs de l'homme... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Sam 4 Juil 2009 - 13:42

je trouve cette couverture vraiment très parlante, la photo avec dessus le schéma qui montre la façon dont la colonne est déformée par cette position, et comme les muscles semblent crispés. c'est vrai que c'est triste de voir ça, mais au moins ça va droit au but.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Sam 4 Juil 2009 - 14:10

Vanille a écrit:

J'avais déja entendu parler de ce livre, je ne l'ai pas lu en dehors de ce résumé. Apparemment il ne remet pas en question le dressage, simplement certaines formes du dressage, et c'est là où je ne suis plus.
Intrinsèquement pour moi le dressage ne peut être respecteux car visant en une soumission absolue de l'animal vis à vis de son humain, visant à un contrôle par l'humain de chaque partie du corps de l'animal; quant au fait de muscler, assouplir, etc, de quel droit nous autorisons-nous à modifier le corps des chevaux, je vous le demande? Rolling Eyes Un cheval plus musclé porterait "mieux" son cavalier, avec moins de risques pour la santé de son dos par exemple? Oui mais si il n'était pas monté pour commencer, on n'aurait pas besoin de tout ça - où comment faire encore subir plein de trucs aux chevaux à cause des désirs de l'homme... Rolling Eyes

oui mais le probleme est à mon avis le meme que omni/vegan
Pour améliorer le sort des chevaux il y a 2 façons de le faire : proner la non monte et traiter tous les cavaliers de bourreaux mais là.. qui va adherer dans les cavaliers actuels ? Quel sera le bénéfice pour les principaux interessés ? c'est a dire les chevaux

Il y a aussi la 2eme méthode qui est sans doute moins radicale mais qui peut avoir, paradoxalement, plus d'impacts.
Eduquer les cavaliers (qui de toute facon resteront des cavaliers) leur apprendre et les sensibiliser au bien etre du cheval monté.
Démontrer l'horreur de certaines méthodes.
C'est un moindre mal (un peu comme pour les poules pondeuses, avant d'imaginer que personne n'achete d'oeufs industriels, essayer de tout faire pour que les poules pondeuses aient une vie correcte en plein air)

Il ne faut pas se leurrer. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre (c'st pas évident à l'écrit)

Vous n'empecherez jamais les gens de monter à cheval mais on peut les sensibiliser à le faire bien et par la suite, ca implique que ces cavaliers qui n'étaient au départ que sportifs deviennent des vrais hommes/femmes de cheval
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Sam 4 Juil 2009 - 15:19

aynil a écrit:
Vanille a écrit:

J'avais déja entendu parler de ce livre, je ne l'ai pas lu en dehors de ce résumé. Apparemment il ne remet pas en question le dressage, simplement certaines formes du dressage, et c'est là où je ne suis plus.
Intrinsèquement pour moi le dressage ne peut être respecteux car visant en une soumission absolue de l'animal vis à vis de son humain, visant à un contrôle par l'humain de chaque partie du corps de l'animal; quant au fait de muscler, assouplir, etc, de quel droit nous autorisons-nous à modifier le corps des chevaux, je vous le demande? Rolling Eyes Un cheval plus musclé porterait "mieux" son cavalier, avec moins de risques pour la santé de son dos par exemple? Oui mais si il n'était pas monté pour commencer, on n'aurait pas besoin de tout ça - où comment faire encore subir plein de trucs aux chevaux à cause des désirs de l'homme... Rolling Eyes

oui mais le probleme est à mon avis le meme que omni/vegan
Pour améliorer le sort des chevaux il y a 2 façons de le faire : proner la non monte et traiter tous les cavaliers de bourreaux mais là.. qui va adherer dans les cavaliers actuels ? Quel sera le bénéfice pour les principaux interessés ? c'est a dire les chevaux

Il y a aussi la 2eme méthode qui est sans doute moins radicale mais qui peut avoir, paradoxalement, plus d'impacts.
Eduquer les cavaliers (qui de toute facon resteront des cavaliers) leur apprendre et les sensibiliser au bien etre du cheval monté.
Démontrer l'horreur de certaines méthodes.
C'est un moindre mal (un peu comme pour les poules pondeuses, avant d'imaginer que personne n'achete d'oeufs industriels, essayer de tout faire pour que les poules pondeuses aient une vie correcte en plein air)

Il ne faut pas se leurrer. Je ne sais pas si je me fais bien comprendre (c'st pas évident à l'écrit)

Vous n'empecherez jamais les gens de monter à cheval mais on peut les sensibiliser à le faire bien et par la suite, ca implique que ces cavaliers qui n'étaient au départ que sportifs deviennent des vrais hommes/femmes de cheval



Le plus irrespectueux, c'est monter un cheval qu'on ne muscle pas un minimum au préalable. C'est ça qui leur bousille leur dos. Un cheval monté correctement dans le respect, avec un bon matériel et un suivi régulier, n'aura pas de problèmes de dos. Parcontre, je préfère nettement un cheval rênes longues avec un placé de tête "naturel" qu'un cheval "placé", y'a pas photo (d'ailleurs, c'est prouvé que c'est meilleur pour lui).

Alors oui, c'est sûr que pour quelqu'un qui est contre l'équitation, c'est du n'importe quoi, autant ne pas les monter. Pour vous, on dirait qu'un cheval ne peut pas prendre plaisir au travail, mais qu'est ce qui vous fait dire ça ? C'est un être vivant, et les goûts et les couleurs ne se discutent pas non ? Je suis particulièrement fainéante, les cours de sports ne sont pas ma discipline préféré, mais j'aime bien par exemple l'athlétisme, alors qu'il n'y a aucun intérêt à ça (courir le plus vite possible ou durant longtemps, c'est débile non?). Donc oui, je pense qu'il y a des chevaux qui aiment être travaillés, qui aiment dresser, qui aiment sauter, qui aiment les ballades ou l'équitation western... Comme il y en a qui ne veulent pas être monter et préféré faire les fainéasse au pré

Mais si on ne veut pas faire souffrir son cheval en montant dessus, ben faut bien passer par là (ou du moins, sans parler de dressage, parcequ'il y a d'autres manières de muscler et d'assouplir)... Wink

Par exemple, je sais que ça emmerde profondément Leil de "tourner en rond" dans le paddock. Sauf que c'est la base avant de pouvoir partir en ballade sans risque et de ne pas lui faire mal au dos. Les ballades lui plaisent, sauf qu'avant de partir en ballade, y'a un minimum...

Et pour ce qui est de se permettre de modifier telle ou telle chose, c'est vrai, seulement je préfère voir un cheval qui garde une activité physique qu'un cheval qui engraisse dans un pré, ce qui est tout aussi mauvais pour la santé. Pas beaucoup de monde peut se permettre d'avoir des hectares pour un cheval donc pour pallier à ça, ben y'a le travail... Donc le refus des contraintes, c'est bien, mais c'est parfois pas non plus l'idéal. Enfin bref je m'égare Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Sam 4 Juil 2009 - 16:26


Entièrement d'accord !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Sam 4 Juil 2009 - 22:44

en tout cas le cheval de la pochette du livre doit avoir drôlement mal aux cervicales, jamais je n'imposerai ça à mes dadous
Revenir en haut Aller en bas
vanille



Nombre de messages : 10156
Age : 40
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Dim 5 Juil 2009 - 11:12

Citation :
Pour vous, on dirait qu'un cheval ne peut pas prendre plaisir au travail, mais qu'est ce qui vous fait dire ça ?

J'ai de sérieux doutes, en effet... Je n'ai encore jamais rencontré de cheval qui, à choisir entre une belle zone de pré bien verte en companie de copains, ou une zone bien poussiéreuse pour se rouler, et une séance de travail quelle qu'elle soit, choisisse le travail. :roll2:
Quant à l'argument santé, je crois de plus en plus que c'est un argument souvent avancé pour trouver une justification au travail... C'est bizarre, mes chevaux ne sont pas malades à ne pas être travaillés. scratch Et j'en connais plein d'autres comme ça, sur ce forum et ailleurs... Ne me dites pas que cela tient, à chaque fois, du miracle... Par contre, des inconvénients au travail sur le plan de la santé, j'en connais plein: poids du cavalier sur la colonne vertébrale et l'ensemble des articulations des membres d'ailleurs, traumatismes et blessures diverses et variées (de la contusion, à la plaie, à la lésion osseuse parfois pour le mors Evil or Very Mad ) liées au harnachement utilisé pour pouvoir travailler l'animal (tous les harnachements quels qu'ils soient: filet, bride, mors, licol étho, sangle pour tenir la selle, selles avec et sans arçon, etc), problèmes rhumatologiques (contractures musculaires, tendinites, engorgements, entorses...); sans compter le nombre de chevaux devant subir le ferrage et ses méfaits parce que travaillés (pour ceux qui n'ont pas la possibilité de recourir à un pareur naturel professionnel, difficile d'évoluer sur tout terrain pieds nus... )...

Donc il faut je pense arrêter avec ce cliché du travail fait pour le bien-être physique de l'animal... Il existe peut-être des cas très particuliers de chevaux avec des problèmes orthopédiques précis nécessitant une activité précise qui pourrait s'apparenter à de la kinésithérapie, mais il s'agit là d'exceptions bien rares! Que les cavaliers soient honnêtes, ne me dites pas que lorsqu'ils prennent le chemin de l'écurie, ils se disent "je vais travailler mon cheval parce que sa santé l'exige!"... :wink: Non, ils se disent, "je vais monter à cheval parce que j'adore ça, les sensations que ça procure; je sais bien au fond de moi-même que c'est une activité que j'impose à mon cheval mais je me rassure, sans travail il serait malade!" :wink:
J'exprime les choses de manière "basique" mais c'est pour essayer d'exprimer ce que je pense. Embarassed Dame Nature n'a pas créé et conçu le cheval pour porter Homo sapiens, j'en suis persuadée! Et les chevaux se passent très bien du travail...

Dites-moi, les chevaux qui, pour telle ou telle raison, ne sont pas montables, sont donc pour vous condamnés? (je veux dire, ont une espérance de vie extrêmement courte) Les chevaux boîteux, naviculaires, souvrant de malformations, etc? Pourtant si on les héberge correctement et qu'on en prend soin, ils vivent bien non? Ils ont même l'air heureux... :wink: Ce n'est pas une preuve, ça, que les équidés peuvent avoir une belle vie sans être travaillés?

Aynil:
je comprends ton raisonnement, et c'est vrai que ça se tient! Je suis la première à soutenir tout un tas d'initiatives liées au travail du cheval mais qui vont quand même dans le sens de l'amélioration des choses (ce genre de livre, techniques étho, AFESM, etc) . Par contre, je trouve qu'il faut faire attention avec toute la vague des nouvelles méthodes, méthodes dites douces, etc - la plupart se positionnent ouvertement contre ce qui se fait de façon classique, mais du coup ses pratiquants sont persuadés que ce qu'ils font est parfait alors que pour moi, la remise en question pourrait largement se poursuivre... Je ne sais pas si je suis claire... Embarassed Personnellement je trouve que la plupart des courants remettant en question les pratiques classiques/traditionnelles s'arrêtent à mi chemin - par exemple comme dans ce livre, on critique une certaine forme de dressage mais apparemment on fait l'éloge d'une autre forme de dressage... sans aller jusqu'au fond du débat qui aurait été de réfléchir sur le dressage lui-même quel qu'il soit.
Ou encore les techniques dites étho qui créent leurs propres compétitions...
etc etc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Dim 5 Juil 2009 - 12:24

ouh làààà vanille, je suis à 200 % d'accord la dessus.
Les "nouvelles" méthodes je m'en méfie comme de la peste. Ca a le bon coté de faire réflechir les gens mais ca fait parfois plus de mal que de bien.
Je suis plutot pour améliorer la vision classique du cheval. Réflechir sur sa façon de vivre d'origine et donc essayer d'adapter son travail au moins. Un moindre mal en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Dim 5 Juil 2009 - 12:43

Là on rentre dans le débat travail/pas travail ; or il est clair que quand on monte un cheval, le minimum c'est quand même de faire le maximum pour ne pas lui nuire. Donc, ça passe aussi par la musculature. Et donc le dressage (enfin, peut être pas le dressage pur, mais du travail sur le plat, ou du travail à pied, m'enfin ça reste du travail). Il n'empêche que je ne cautionne absolument pas les méthodes comme le Rollkür ou autres méthodes à la c** genre le barrage ou les trucs du genre. Seulement je ne condamne pas tout le dressage (étant cavalière, j'aurais du mal...).

Hé oui ça peut paraître bête, mais par exemple, dans le cas de Leil, s'il était un tant soit peu plus musclé, il aurait beaucoup plus de facilité à supporter les jours de boiterie. Parce que muscler, ça renforce les structures, et ça on ne peut pas le nier. Donc oui, dans son cas, le travail est bon pour lui, et je sais très bien que pour le moment je ne fais pas ce qu'il faudrait. Rester parqué dans son paddock, ça ne le motive pas a bouger comme il faudrait... Et l'immobilisme, c'est la pire chose qu'il y ait pour les arthrosiques. Et c'est bizarre, quand il voit que je prend le licol pour partir à l'extérieur, il est tout de suite partant Rolling Eyes Il doit être masochiste Razz D'ailleurs, sans travail, OUI ça ne l'aide pas, OUI ça le rend raide plus rapidement, et OUI ça contribue à lui bloquer l'articulation plutôt que de garder une certaine mobilité... Donc au regard de tout ce qui est inconvénient du fait que je le monte, c'est quoi le pire ? L'embêter à le travailler et contribuer à le garder en forme ou le laisser en plan et accélérer le processus de blocage des articulations, le rendant beaucoup plus sensible en période d'inflammation ?

Et quand je pense à le travailler, je pense aussi à sa santé : la meilleure façon de l'échauffer, ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire, renforcer telle ou telle chose... Et j'ai déjà vu des chevaux être contents de partir en ballade, d'être volontiers pour sauter, etc. Du moment qu'on lui offre de bonnes conditions de vie, et qu'on sache le respecter monter, je vois pas pourquoi certains chevaux n'apprécieraient pas de travailler, donc dire qu'ils n'aiment pas travailler, c'est une généralité et c'est tout aussi faux que de dire qu'ils aiment tous travailler.

Pour les inconvénients du fait d'être monté, c'est évident, il y en a. Sauf qu'il y a des gens qui font le maximum pour les éviter (cheval musclé, pied nus, balancier libre, pas de mors, refus des éperons, des disciplines trop contraignantes etc). Et au niveau du harnachement, pourvu qu'il soit adapté et bien ajusté, il n'y a aucunes raisons qu'il blesse le cheval (bémol pour les mors et les licols en corde... oui oui j'aime pas ça Razz qui peuvent être irritant de part leur matière) .

Bien sûr que les chevaux boiteux ne sont pas condamnés. Mais franchement, les mettre dans une parcelle petite (j'entends par là ne pas leur offrir plusieurs hectares pour pouvoir qu'ils se déplacent bien et régulièrement) et riche en herbe, ce n'est pas ce qu'il y a de mieux pour leur santé. Même les ballades en main (qui peuvent s'apparenter à du travail) permettent de les maintenir en condition, leur souffle, leur endurance et entretenir les muscles.

Donc si un jour j'emménage dans la Drôme à Montfroc, je me dirais peut être que le travail sert à rien pour préserver la santé de mon cheval, puisqu'il aura de quoi se muscler et s'entretenir tout seul dans la montagne. Pour l'instant, ce n'est pas le cas...

A propos de Dressage, il y avait un article sur PCN vraiment pas mal il n'y a pas longtemps Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Dim 5 Juil 2009 - 13:41

Montfroc ? tu connais ? la famille Lopez ? j'y ai passé des étés fabuleux
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Dim 5 Juil 2009 - 14:27

aynil a écrit:
Montfroc ? tu connais ? la famille Lopez ? j'y ai passé des étés fabuleux

Oui Smile
Mon club fait chaque été une rando là-bas avec les chevaux de club, j'y suis allée il y a deux ans Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Dim 5 Juil 2009 - 14:38

purée c'est incroyable j'ai de magnifiques souvenirs la bas ....
Revenir en haut Aller en bas
vanille



Nombre de messages : 10156
Age : 40
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Dim 5 Juil 2009 - 18:57

Laurie, il n'y avait rien de personnel contre toi en particulier dans ce que j'écrivais plus haut.

J'ai lu tout ce que tu m'as répondu, et il y a plusieurs remarques qui me viennent à l'esprit:

- tu dis que ton cheval est content quand tu arrives avec ton matériel de travail, mais es-tu certaine que c'est vraiment le travail qui lui plait? N'est ce pas plutôt ta présence, l'arrivée de compagnie, la distraction que ton arrivée et les moments que tu vas passer avec lui représentent, etc? Je pense que l'oeil de ton cheval s'illuminerait tout autant si tu l'emmenais simplement faire une balade/broûtage en main?

- ton cheval souffre d'arthrose, et c'est certain que la mobilité est bénéfique, mais je pense que porter le poids d'un cavalier ne l'est pas, car il est une surcharge supplémentaire sur les articulations atteintes? Attention, si je me permets de te faire une remarque là-dessus, c'est parce que tu as toi-même parlé du cas particulier de ton cheval; j'ai bien moins d'expérience que toi en matière d'éparvin, mais si je veux être tout à fait honnête, j'ai de gros doutes sur le bienfait de faire porter du poids à un cheval arthrosique?

- quant à l'entretien de la musculature, c'est certain, tout le monde n'a pas la posibilité d'avoir de grands terrains, qui plus est valonnés, etc. Personnellement, j'ai continué à monter ma jument tant qu'elle vivait en box parce que je pensais que c'était indispensable à la prévention des coliques et à sa santé en général. Neutral Mais dans ce cas, ce sont bel et bien les conditions de vie qui posent problème et pas autre chose; si les conditions de vie étaient optimales, le cheval n'aurait pas besoin d'être travaillé... Neutral

Je pense que la discussion a un peu dévié du sujet initial, puisqu'on en vient à parler de l'entretien de la condition physique du cheval et non plus du dressage en tant que discipline pour moi complètement artificielle, où il s'agit de faire exécuter un mouvement pour faire exécuter un mouvement Rolling Eyes .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Dim 5 Juil 2009 - 21:40

Vanille a écrit:
Laurie, il n'y avait rien de personnel contre toi en particulier dans ce que j'écrivais plus haut.

J'ai lu tout ce que tu m'as répondu, et il y a plusieurs remarques qui me viennent à l'esprit:

- tu dis que ton cheval est content quand tu arrives avec ton matériel de travail, mais es-tu certaine que c'est vraiment le travail qui lui plait? N'est ce pas plutôt ta présence, l'arrivée de compagnie, la distraction que ton arrivée et les moments que tu vas passer avec lui représentent, etc? Je pense que l'oeil de ton cheval s'illuminerait tout autant si tu l'emmenais simplement faire une balade/broûtage en main?

- ton cheval souffre d'arthrose, et c'est certain que la mobilité est bénéfique, mais je pense que porter le poids d'un cavalier ne l'est pas, car il est une surcharge supplémentaire sur les articulations atteintes? Attention, si je me permets de te faire une remarque là-dessus, c'est parce que tu as toi-même parlé du cas particulier de ton cheval; j'ai bien moins d'expérience que toi en matière d'éparvin, mais si je veux être tout à fait honnête, j'ai de gros doutes sur le bienfait de faire porter du poids à un cheval arthrosique?

- quant à l'entretien de la musculature, c'est certain, tout le monde n'a pas la posibilité d'avoir de grands terrains, qui plus est valonnés, etc. Personnellement, j'ai continué à monter ma jument tant qu'elle vivait en box parce que je pensais que c'était indispensable à la prévention des coliques et à sa santé en général. Neutral Mais dans ce cas, ce sont bel et bien les conditions de vie qui posent problème et pas autre chose; si les conditions de vie étaient optimales, le cheval n'aurait pas besoin d'être travaillé... Neutral

Je pense que la discussion a un peu dévié du sujet initial, puisqu'on en vient à parler de l'entretien de la condition physique du cheval et non plus du dressage en tant que discipline pour moi complètement artificielle, où il s'agit de faire exécuter un mouvement pour faire exécuter un mouvement Rolling Eyes .

Je ne parlais pas du cas de Leil pour l'intérêt au travail, mais des chevaux de club. Et pas en particulier ceux qui sont au boxe, mais ceux de paddock qui vivent en groupe. Et les chevaux de club, ils ont pas de propriétaire, ils voient des cavaliers différents... Il y en a qui traînent les pieds, d'autres qui sont content de sortir, de sauter etc. Ca dépend du cheval et de son caractère.

Et pour ce qui est de l'arrivée avec le matériel de travail, j'ai de quoi faire nettement la différence puisque la sellerie est dans le boxe, donc je n'arrive pas avec. D'ailleurs, je vois bien aussi que ce que je fais en ce moment, ça l'emmerde plus qu'autre chose, parce que je n'ai pas de quoi varier en ce moment (luxation entre autre). Mais dès qu'il sait qu'on va dehors, selle ou pas, c'est sans problèmes. Donc j'en déduis que le travail, ça l'emmerde que si ce qu'on lui propose ne lui plait pas, et qu'il y a des activités, même montées, qui lui plaisent... Malheureusement, avant de pouvoir faire ce qui nous plait, y'a des étapes à franchir...

Pour ce qui est de monter un arthrosique, du moment qu'on le fait pas forcer sur ses postérieurs (et j'évite aussi de lui mettre autant que possible du poids important), les activités contraignante, c'est pas 50kg qui vont lui bousiller les jarrets plus qu'ils ne le sont déjà Wink Mais là encore, pour bien faire, il faut muscler, travailler à pied etc.... Après je ne suis pas débile, les jours d'inflammation il est hors de question de monter dessus, et le jour où ce sera la retraite, pas de soucis. Leil est dans tous les cas suivit par l'ostéo trèèès régulièrement (depuis que je l'ai ça fait cinq/six fois Rolling Eyes), le vétérinaire et le maréchal, qui ne s'opposent pas au fait qu'il travaille (au contraire même), et ce n'est pas non plus dans leur intérêt de me dire de continuer à le monter si c'est pour le bousiller...


Et t'inquiètes pas, je n'ai pas pris ça personnellement. Wink
Et dans le pire des cas, on est ici sur un forum "sans équitation" donc les réfractaires au travail, c'est pas des cas isolés Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Lun 6 Juil 2009 - 9:06

Je suis d'accord avec Aynil, on n'empêchera pas les cavaliers de monter donc autant essayer de les éduquer. Et puis comme dit Laurie, je pense que les chevaux peuvent aimer travailler certaines disciplines comme d'autres peuvent aimer ne rien fair.

Par contre un cheval au pré n'engraisse pas nécessairement et ce n'est pas plus mauvais pour sa santé que d'être monté, je dirai même bien au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Lun 6 Juil 2009 - 12:05

Vanille a écrit:
---

--| Mais dans ce cas, ce sont bel et bien les conditions de vie qui posent problème et pas autre chose; si les conditions de vie étaient optimales, le cheval n'aurait pas besoin d'être travaillé... Neutral

--- .

exact, mais dans ce cas il conviendrait de les laisser crever de faim et lutter contre le froid en hiver paske dans la nature c'est grace à ça que les chevaux ne font pas de fourbure ni de colliques.
En hiver ils soufrent, ils maigrissent et se rattrapent en été.

Alors que chez nous...ils mangent de la bonne herbe l'été et garde leur état tout l'hiver paskon les complémente et qu'on les poupougne....

cherchez l'erreur ! :roll2:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Lun 6 Juil 2009 - 12:39

exact, on l'a domestiqué, on lui a allongé sa vie et amelioré sa santé mais aussi donné des contraintes.
Du moment où l'on intervient on doit assumer. Alors forcement ca sort du cheval du départ, le cheval sauvage.

Pour se recentrer sur le sujet, ce livre m'interesse car il dénonce une pratique désastreuse pour l'anatomie du cheval. Le truc simple que je voulais expliquer c'est qu'il vaut mieux se battre contre de telles pratiques que juste dire "non un cheval ca ne se monte pas" Ce n'est pas une critique c'est juste qu'à mon avis ca ne servira pas aux chevaux car les gens ne se reconnaitront pas la dedans. Par contre la plupart des cavaliers se reconnaissent comme des gens faisant tout pour le bien de leur monture. Et leur ouvrir les yeux et éduquer, ca ce sera positif pour les chevaux.

J'aime bien l'idée de ce forum, le cheval sans travail. Mais je suis plus nuancée dans le sens où je pense qu'un "travail" doux et non monotone n'avilise pas le cheval. En évidemment incluant le fait que le cheval ait droit, dès qu'il a besoin, à une retraite heureuse.

Quelques heures de monte raisonnée par semaine ne va pas les tuer ni même les contraindre... Perso je me tape 39 h d'usine par mois pour pouvoir bouffer (et le faire bouffer par la meme occasion ) on ne me plaint pas...

En même temps je suis un mauvais exemple, je ne le monte plus.... Rolling Eyes

En conclusion, non je ne fais pas l'apologie de la monte mais j'ai un peu du mal à dire que les cavaliers sont tous des méchants..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Lun 6 Juil 2009 - 13:03

Je suis tout à fait d'accord avec toi Aynil. Je ne suis pas contre le travail du cheval même si je pense que le cheval n'est pas fait pour ça.
Donc alerter les cavaliers et leur permettre de réfléchir sur des méthodes moins douloureuses et nocives pour leur monture est à mon sens le meilleur moyen de faire évoluer les mentalités.
Revenir en haut Aller en bas
vanille



Nombre de messages : 10156
Age : 40
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Lun 6 Juil 2009 - 16:17

Citation :
exact, mais dans ce cas il conviendrait de les laisser crever de faim et lutter contre le froid en hiver paske dans la nature c'est grace à ça que les chevaux ne font pas de fourbure ni de colliques.
En hiver ils soufrent, ils maigrissent et se rattrapent en été.

Alors que chez nous...ils mangent de la bonne herbe l'été et garde leur état tout l'hiver paskon les complémente et qu'on les poupougne....

cherchez l'erreur !

N'exagérons-nous pas un peu, dans le sens où faut-il absolument qu'un cheval non travaillé vive sur 40 hectares ou plus de terrain valloné pour être en bonne santé? :roll2: On connait tous des exemples de chevaux non travaillés pour une raison X ou Y et qui vivent en bonne santé, sans fourbure ni rien, avec simplement peut-être une silhouette moins maigre que celle des chevaux sauvages, tout en étant dans des prés ordinaires. Smile
Revenir en haut Aller en bas
MIREILLE



Nombre de messages : 10637
Age : 68
Localisation : VENCE -Sud -est
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   Lun 6 Juil 2009 - 18:04

Vanille Tout à fait d'accord avec toi :wink:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Dressage moderne: un jeu de massacre?"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Dressage moderne: un jeu de massacre?"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dressage moderne , un jeu de massacre ?
» G. Heuschmann, Dressage moderne: un jeu de massacre?
» suite du "dressage" de Bebert
» question "dressage", je galère
» Vous saurez tout sur le (mauvais) dressage.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des Chevaux sans Equitation :: Pour réfléchir un peu... :: Culture équestre-
Sauter vers: