Des Chevaux sans Equitation

Bienvenue sur ce forum, dédié à toutes les personnes prenant soin de chevaux non travaillés de quelque façon que ce soit, ni en selle ni au sol.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le métier d'équicien : oui... mais non !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lul800
Admin
avatar

Nombre de messages : 6269
Age : 25
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Mar 24 Nov 2015 - 11:33

Il y a quelques temps, j'ai croisé différents documents traitant d'un nouveau métier. Celui d'équicien.
Voilà ce que j'en ai compris (mais il s'agit de mon résumé d'après ce que j'ai lu, je suis peut-être à côté de la plaque) : L'équicien appartient aux activités de thérapie assistée par le cheval. Ce terme a été créé afin de se libérer de l'appellation "équithérapie", jugée trop restrictive et utilisée parfois à tort et à travers. Donc, l'équicien est dans une démarche d'accompagnement de personnes en difficultés (physiques, psychiques, mentales, sociales...) par la valorisation de la relation entre l'humain et le cheval.
Là, je me dis: "Chouette ! Enfin une pratique de médiation qui ne considère pas l'animal comme un simple outil !"

Je continue mes recherches, et je tombe sur un site de rêve :

http://equi-es-tu.jimdo.com/

Respect des animaux et des humains, relations privilégiées entre eux, harmonie...
Ça fait vraiment plaisir de voir qu'il existe des structures comme celle-là ! Et je commence à me dire, que peut-être, enfin, le métier dont je n'osais plus rêver existe...
Je fouille encore, et chouette ! Une interview de la personne qui a créé le métier !!

http://www.leschevauxdumonde.tv/component/contushdvideoshare/player/23/111?Itemid

Vous savez que j'ai tendance à être bisounours. Mais là, j'avais quand même un petit "warning" dans le cerveau, et j'attendais qu'on aborde concrètement la question de la formation et de son contenu...

Et boum. Et voilà. Les dégâts de la reconnaissance institutionnelle... Pour intégrer la formation, on demande aux candidats de justifier d'un niveau Galop 3. Merci le Ministère des Sports (qu'est-ce que le sport vient fiche là-dedans, d'ailleurs ??? ). Et ce n'est pas tout. On entre en formation avec un Galop 3, et on en sort avec un Galop 6 !!! Shocked Shocked
Sérieusement, il existe encore des gens pour s'imaginer que le nombre de Galops justifie d'une quelconque connaissance des chevaux ?? Et même de l'établissement d'une relation ??? Ouais, enfin, vous me direz, s'ils ont mis ça en place, c'est pas par conscience professionnelle... mais encore et toujours une question de fric... Rolling Eyes

Enfin voilà, on est pas encore sortis du cheval-voiture...
Je ne doute pas du respect et la véritable relation qui s'établit ensuite entre les équiciens et leurs chevaux (notamment dans la structure mentionnée au-dessus) une fois libérés de la stupidité institutionnelle. Mais il est absolument hors de question que j'aille lécher les bottes de la FFE, même pour un métier qui me fait rêver.

Je ne suis pas faite pour les autoroutes.

Petit coup de gueule, bonjour !
Revenir en haut Aller en bas
domaine_avallon

avatar

Nombre de messages : 5579
Age : 28
Localisation : Lorraine 54200
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Mar 24 Nov 2015 - 13:49

tu sais pour être soigneur d'équidés, j'ai du aussi passer par là,... Rolling Eyes
Pourtant, tout ce que j'ai appris en équitation ne m'a jamais servie pour ce métier et même bien au contraire !!!
Revenir en haut Aller en bas
aigéa

avatar

Nombre de messages : 4005
Age : 54
Localisation : Creuse
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Mar 24 Nov 2015 - 18:27

est-il possible de monter une structure ayant des chevaux et recevant du public sans l'appellation équicien? genre médiation animale toute bête que tu fais à ta sauce? ou bien la FFE met son nez dès qu'il y a un équidé?

(j'ai vu cette semaine une vidéo de chevaux aux US utilisés comme aide aux personnes en détresse psy, qui ne sont ni montés ni licolés ni rien... c'est eux qui interagissent avec la personne comme ils le sentent. je ne sais plus où je l'aie vue! çà vous parle?)
Revenir en haut Aller en bas
Lul800
Admin
avatar

Nombre de messages : 6269
Age : 25
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Mar 24 Nov 2015 - 19:27

d_a : Oui, c'est totalement vrai !

aigéa : A priori, ça me parait assez compliqué (et pas tellement à cause de la FFE)... Je pense que ça doit être possible en auto-entrepreneur, comme pour une simple pension. Par contre, dès que tu accueilles du public (et encore plus, un public "spécifique"), je pense que tu dois fournir un certain nombre de garanties sur la qualité de ton travail, la prise en charge, les règles de sécurité... C'est l'utilité première d'être rattaché à une activité reconnue. Si tu ne fournis pas ces garanties, je ne pense pas que tu sois hors-la-loi, mais ça risque de diminuer de beaucoup la quantité de public qui viendra à toi.
Ou alors, ouvrir une structure axée purement sur le "développement personnel" assisté par le cheval où tu n'accueillerais que du public "valide". Ça se rapprocherait des activités de type coaching. Mais là aussi, il doit y avoir des cases bien définies...
(Cette vidéo ne me dit rien, mais punaise, oui, les USA ça fait rêver !!! Shocked Franchement, je ne crois pas que Linda Kohanov aurait eu de quoi se nourrir si elle avait été française... )
Revenir en haut Aller en bas
Nuts

avatar

Nombre de messages : 7678
Age : 32
Date d'inscription : 17/08/2010

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Mer 25 Nov 2015 - 14:22

oué donc limite vaut mieux faire un diplome en lien avec les personnes handicapée et monter la structure sans "nom" qui ne veut rien dire...
Revenir en haut Aller en bas
Urane29



Nombre de messages : 1195
Age : 27
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Mer 25 Nov 2015 - 14:31

Oui c'est possible d'ouvrir une structure avec des chevaux pour un accompagnement thérapeutique en étant psychologue, psychomotricien ou même peut être un métier dans le social...

Il faut avoir un moniteur ou quelqu'un qui a ce genre de qualificatif SI on fait monter les patients sur les chevaux...

Peut être qu'en se mettant en ferme pédagogique, ça évite ce genre de trucs... mais en tout cas, il est clair qu'il faut valider des compétences en psychologie !

Aigea, tu sais où on peut voir cette vidéo ?
Revenir en haut Aller en bas
aigéa

avatar

Nombre de messages : 4005
Age : 54
Localisation : Creuse
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Mer 25 Nov 2015 - 19:23

je ne me souviens même plus ce que je cherchais quand je l'ai vue! je cherche...
Revenir en haut Aller en bas
feather*



Nombre de messages : 8
Age : 26
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Ven 18 Mar 2016 - 20:56

Bonjour,
Etant étudiante en formation d'équicie, je suis en mesure d'apporter des réponses à ton questionnement concernant les galops.
- la formation est liée au ministère de l'éducation, agriculture mais aussi du ministère des sports. Nous montons à cheval et l'équitation est un sport. C'est pourquoi l'équicien a besoin d'avoir cette reconnaissance de galop.
- de plus, bien que les galops n'apportent pas de réelles informations concernant le niveau ils donnent cependant une légitimité sur le niveau de monte et d'équitation pour "la norme."
On reconnait alors que la personne a un niveau et connaissances suffisantes pour accompagner les personnes en situation de handicap en toute sécurité.
La plus part des personnes se réfèrent aux galops. Atteindre le galop 6, donc de bonnes compétences dans le domaine équestre nous donne une légitimité aux yeux de ces personnes.
Ce n'est pas une question de prix puisque la formation inclus le passage des galops et ne nous ne les font pas payer en plus.

Cependant, il est dommage de réduire le métier et la formation d'équicien avec ce seul argument, car c'est une formation riche, complète, portée sur le bien-être des chevaux et une équitation qui va dans le sens du cheval.

Pour toutes personnes qui désirent des informations supplémentaires, le site d'equitaide est très complet.
Revenir en haut Aller en bas
Urane29



Nombre de messages : 1195
Age : 27
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Ven 18 Mar 2016 - 22:13

Justement, ça va dans le sens de l'équitation.... c'est bien ça le problème, à mon sens Wink
Revenir en haut Aller en bas
feather*



Nombre de messages : 8
Age : 26
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Ven 18 Mar 2016 - 22:56

Afin d'assurer une séance d'équicie correcte, il nous faut ce savoir équestre.
Le métier ne se base pas QUE sur l'équitation (heureusement). L'équitation est une infime partie du métier, mais un passage obligatoire afin de proposer des séances adaptées.
Revenir en haut Aller en bas
Lul800
Admin
avatar

Nombre de messages : 6269
Age : 25
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Dim 20 Mar 2016 - 11:16

Bonjour feather*,

Tout d'abord, merci d'avoir répondu ! C'est toujours plus enrichissant d'avoir quelqu'un "du métier" pour en discuter ! Very Happy
Je ne réduis pas le métier d'équicien à l'équitation, pas du tout ! Je m'interroge simplement sur ce point précis. Wink

Si je comprends bien, un équicien ne peut donc pas envisager de développer son travail autour d'une relation du cheval à pieds ? A mon sens, dans ce cas, je ne vois pas de différence avec l'équithérapie, qui utilise le cheval comme un simple outil de rééducation, sans développer de véritable relation avec l'animal (je parle là de la majorité des centres d'équithérapie, j'ose espérer que quelques uns se détachent du lot).
Un équicien considère donc qu'il ne peut y avoir de réussite aboutie avec le cheval sans lui monter sur le dos ?

Aucun reproche, ni aucune agressivité dans mes propos, hein ! Wink Je m'interroge simplement.

Par contre, concernant l'argent, j'imagine que la FFE y trouve son compte, si. Car si les galops sont inclus dans vos frais de formation et pas en supplément, c'est que l'école les a payés, forcément ? Je ne pense pas qu'ils soient offerts ?
Mais bref, ceci était vraiment une question annexe sans trop d'importance par rapport au reste. Wink

_________________
Parce que c'était elle, parce que c'était moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Dim 20 Mar 2016 - 13:11

En fait, à partir du moment où j'ai cessé de monter, j'ai pu développer une relation à pied avec mes deux juments bien plus enrichissante que lorsque j'étais sur leur dos. Car je me suis mise à les regarder, à les regarder vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie 21

avatar

Nombre de messages : 1057
Age : 48
Localisation : 21330
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Dim 20 Mar 2016 - 14:20

Comme Kells, les chevaux m'apprennent bien plus sur tout ce qu'ils sont et sur ma relation à eux quand je prend le temps de les regarder, les pieds sur terre!
Ce sont les chevaux que j'ai recueillis qui ne pouvaient pas ou plus être montés qui m'ont tout appris! C'est avec eux que j'ai compris le plus important à savoir: tu aimes l'autre pour ce qu'il est, pas pour ce que tu attends qu'il fasse pour toi...
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie 21

avatar

Nombre de messages : 1057
Age : 48
Localisation : 21330
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Dim 20 Mar 2016 - 14:23

Même si au final, chacun fait énormément pour l'autre! C'est ce qui s'appelle un échange. sunny
Revenir en haut Aller en bas
feather*



Nombre de messages : 8
Age : 26
Date d'inscription : 18/03/2016

MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   Dim 20 Mar 2016 - 14:47

Lul800, je suis contente qu'il n'y ai pas d'agressivité, et encore heureux Smile

L'équicien accompagne une personne en situation de handicap par différentes activités.
- monte
- longe courte
- longe longue
- longues renes
- liberté
- pansage
- observation dans les patures
en faite, l'équicien ne se contente pas de faire monter une personne sur le cheval, ce n'est pas du tout de l'équitation adaptée, mais bien une médiation pour répondre aux différents objectifs du projet de la personne porteuse de handicap.
en effet, une personne dépressive, alcoolique peut faire de l'équicie en travaillant sur la relation à l'autre et sa confiance en elle. Ceci grâce à une séance de pansage (pas que avec le matériel, les mais c'est tout aussi bien, même mieux pour le cheval) mais une séance de liberté où il dialogue et voit qu'il a des compétences.
Bref, l'équicien ne fait pas systématiquement monter une personne à cheval.
De plus, l'équicien n'est pas que dans un "but" thérapeutique, comme l'équithérapeute qui se cantonne à cet objectif. L'équicien peut aussi faire des séances de projet à visées éducatives, de loisirs et thérapeutique.
L'équicien est un métier reconnu par l'état avec que l'équithérapeute est une spécialisation non officiellement reconnue.

Enfin, l'équicien accompagne les personnes en situation de handicap avec le cheval, mais pas que monté Wink

comme vous dites, la longe courte est très bénéfique avec le cheval.

pour la ffe, peut être, mais nous avons besoin de la reconnaissance des galops
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le métier d'équicien : oui... mais non !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le métier d'équicien : oui... mais non !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le métier d'équicien : oui... mais non !
» Métier canin mais quels sont les débouchés ?
» Questions sur le métier d'éleveur
» mâle mais pas entièrement
» pour les pieds nus mais dans quelles conditions ,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des Chevaux sans Equitation :: Pour réfléchir un peu... :: Et votre cheval , il en pense quoi ?-
Sauter vers: