Des Chevaux sans Equitation

Bienvenue sur ce forum, dédié à toutes les personnes prenant soin de chevaux non travaillés de quelque façon que ce soit, ni en selle ni au sol.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
vanille

avatar

Nombre de messages : 10156
Age : 41
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Dim 22 Mai 2011 - 16:14

Citation :
"LA FIN DU PHENOMENE DES PAREURS « NATUREL ».

La pertinence et la constance du raisonnement des artisans maréchaux-ferrants, membres de l’UFM , au sujet des pseudos pareurs « naturel », sont confirmées actuellement par des dispositions juridiques, judiciaires et socio-économiques mais aussi par des démonstrations scientifiques australiennes.

Le travail, l’expérience, les connaissances et la compétence des maréchaux-ferrants étaient vertement attaqués, depuis de nombreuses années, par de faux ingénieurs en biomécanique du pied du cheval, des diplômés d’Amérique, des pigistes de l’aviation et autres « penseurs en maréchalerie» de la fin du XXe siècle.

Par ce discours, fondé sur le dénigrement ciblé des techniques de travail des maréchaux-ferrants, ils influencèrent quelques propriétaires de chevaux, ignorants et naïfs.

Puis, il mirent leurs théories en application. Leurs théories, car il y en avait autant que naissaient de prophètes.

Et les résultats de l’application de ces théories ne se firent pas attendre. Ils étaient, bien entendu, mauvais.

Donc, ces « gourous » devaient envisager des solutions pour limiter les effets dévastateurs de leurs travaux.
C’est pourquoi, ils sont devenus poseurs « d’hipposandales » comme on le faisait au temps des légions romaines, du dernier siècle avant J.C.

Ils ne voyaient pas qu’ils faisaient faire un retour dans le temps aux propriétaires de chevaux, en réinventant le besoin de protéger par des orthèses les pieds de ces derniers, lorsque ceux-ci ne pouvaient plus marcher pieds nus, à l’instar de ce qu’avaient déjà pensé les anciens Grecs. Quelle modernité dans cette démarche pseudo scientifique!

Alors que l’art de la maréchalerie, si critiqué par ces personnes, consiste depuis toujours à faire marcher, au mieux, les chevaux en employant des techniques diverses comme le sont le parage ou le ferrage que l’artisan maréchal-ferrant, mettra en œuvre en fonction des besoins exprimés pour une exploitation optimale des équidés.

Du reste, les maréchaux-ferrants ne pouvaient accepter de voir les animaux, pour lesquels ils donnaient leur vie professionnelle, astreints à supporter les méfaits d’individus qui les rendaient boiteux.

Sinon, pour quelle raison des artisans maréchaux-ferrants se seraient-ils positionnés contre une technique qui faciliterait le bien-être des chevaux?

Les maréchaux-ferrants sont-ils contre la vermifugation? non. Les maréchaux-ferrants sont-ils contre la régularisation de la table dentaire ? Evidemment, non !

Alors, pourquoi aurions nous été contre des pareurs de pieds de chevaux tandis que nous faisions déjà ce travail d’entretien des pieds des équidés et ce depuis toujours ?

Eh bien, pour une très bonne raison : parce que les personnes qui s’octroient le droit d’effectuer sur des équidés un travail qui demande habituellement 3 années d’apprentissage, elles, le font après 3 jours de formation…. sur des pieds morts.
Puis s’essayent sur des chevaux, sans encadrement.

Et pourquoi n’acceptons nous pas ce leurre?
Parce que nous avons l’habitude et l’expérience de former un grand nombre de jeunes et de moins jeunes et nous savons, de fait, que, même avec des connaissances théoriques, il est nécessaire de passer du temps sous la surveillance d’un praticien rigoureux et compétent pour réaliser un travail adapté aux besoins des chevaux.

Alors!… après 3 jours de formation théorique et pratique par des « formateurs » eux-mêmes issus d’un système d’éducation succinct .
A quels résultats voulaient-ils parvenir ?…vendre des chaussures pour chevaux, de l’outillage, des produits et des pensions ? et bien oui, c’est-ce qu’il font.
Mais aussi celui de vendre des stages pour des propriétaires crédules ou n’aimant pas leurs chevaux, puisque capables d’accepter de voir ceux-ci boiter sans rien faire d’autre qu’invoquer le fatalisme.

Heureusement pour nos amis les chevaux, la société française et internationale a confirmé notre manière de concevoir notre domaine d’action pour les équidés, par des dispositions qui amèneront à la disparition, en l’état, de cette pseudo activité qui spécule au détriment des équidés.

Dispositions juridiques: le Législateur vient de modifier le Code rural en spécifiant qu’en dehors des vétérinaires, seuls les maréchaux-ferrants peuvent réaliser un « parage » de pieds d‘équidés.
Cette activité, qui est un acte de médecine et de chirurgie vétérinaire, est dérogatoire à l’exercice illégal de la médecine vétérinaire. De fait, seuls et c’est bien normal, les maréchaux-ferrants peuvent en bénéficier au regard du sérieux de leur formation professionnelle et de leur compétence.
Donc, dès à présent, toute personne qui veut pratiquer un parage doit être maréchal-ferrant ou vétérinaire. Et, pour être maréchal-ferrant, il faut détenir un diplôme de niveau V dans le métier.
Nous avons obtenu cette disposition car nous avions sollicité l’Ordre National des Vétérinaires pour qu’il édicte un « parère » sur le parage qui aurait facilité la constitution de nos dossiers de plainte à l’égard des pseudos pareurs.
Cette modification du Code rural sera, néanmoins, profitable pour nos actions de défense de la profession.

Dispositions judiciaires: Dès l’an passé, l’UFM suite à une plainte simple fit condamner à une composition pénale Jacqueline Stenrod, une adepte de la méthode dite Strasser. Puis, Sébastien Pitette fût condamné à des dommages et intérêts pour avoir fait boiter le cheval d’un propriétaire particulier. Cette année, après une plainte avec constitution de partie civile, une juge d’instruction a mise en examen Anouck Nathan, une adepte de la méthode KC Lapierre.

Ces actions judiciaires donnent le ton de ce qui se passera dans l’avenir et ce, même si la justice coûte cher et est longue à se mettre en action avant de faire condamner une de ces personnes qui nuisent à notre profession et au bien être des chevaux.

Dispositions socio-économiques: Elles viennent des pseudos pareurs eux-mêmes. En effet, nos confrères et consœurs, membres de l’UFM, nous font remonter des informations comme quoi les pseudos pareurs qui faisaient payer leurs interventions 70€ le font désormais sur une base de 30€.
Cette réduction drastique, au moment où tout augmente, démontre le peu de qualité de leurs compétences mais aussi que leur discours ne convainc plus les propriétaires de chevaux.

En outre, certains pseudos pareurs nous font part des résultats sportifs que réalisent des chevaux qu’ils suivent et qui participent à des compétitions (cycle libre de dressage, trec) . Tout au plus ces résultats ne démontrent rien, de ce que nous savons ou réalisons déjà sur le long terme. Sinon, que les moyennes de vitesse, en endurance, sont inférieures à celles des chevaux qui ne souffrent pas dans leurs pieds. CQFD

Démonstration scientifique: Les pseudos pareurs naturels ne connaissant pas grand-chose au cheval en France ne s’étaient même pas penchés sur les berceaux de race de chevaux et poneys de France, pour en étudier les caractéristiques physiques liées à l’environnement, au moins.
Ils ne voyaient que par les mustangs d’Amérique et de la police municipale de San-Francisco. Quelles références ! Mais c’est dommage. Ils n’auraient pas reçu la correction qu’ils méritaient en opposant nos savoirs et nos expériences ( nous les empiriques comme ils disent, pensant avoir tout dit par là !!) à une démarche scientifique autre; s’ils avaient commencé par observer les pieds des poneys landais dans les Barthes et a les comparer avec ceux des pottoks de la Rhune.

Mais, c’est chose faite par l’expérimentation effectuée par des chercheurs vétérinaires australiens, Chris Pollit à la réputation internationale et Brian Hampson. Ceci sur un cheptel de 400 chevaux Brumby durant 4 années. Travaux retranscrit par Dominique Falisse dans les deux derniers numéros d’infor-maréchalerie que je ne peux que vous conseiller de lire et d’en tirer les conséquences.

Mais, tout ceci doit rappeler aux maréchaux-ferrants que c’est aussi par le travail peu consciencieux et inadapté, de certains d’entre-nous, que les pseudos pareurs ont pu construire une partie de leur discours.

Nous devons rester vigilants sur le sérieux et le contenu des formations de notre métier, sur la consistance des diplômes professionnels, et maintenir un haut degré de conscience professionnelle personnelle pour éviter des comportements laxistes et néfastes envers les animaux que les propriétaires nous confient.

Dominique Fonseca " Président de l'Union Française des Maréchaux
Revenir en haut Aller en bas
MIREILLE

avatar

Nombre de messages : 10637
Age : 68
Localisation : VENCE -Sud -est
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Dim 22 Mai 2011 - 16:41

Vanille, j'aimerais copier ce lien pour l'envoyer,comment je fais?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Dim 22 Mai 2011 - 17:04

Revenir en haut Aller en bas
MIREILLE

avatar

Nombre de messages : 10637
Age : 68
Localisation : VENCE -Sud -est
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Dim 22 Mai 2011 - 17:24

Merci Kells
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Dim 22 Mai 2011 - 20:39

Ha oui !
Revenir en haut Aller en bas
Nolina.e

avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 38
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Dim 22 Mai 2011 - 23:22

Quel tissus de bétise, ça fait peur...
Revenir en haut Aller en bas
Farina

avatar

Nombre de messages : 5543
Age : 30
Localisation : quelque part en Suisse ou on parle francais^^
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Dim 22 Mai 2011 - 23:26

En même temps certains de ses pros de la maréchalerie font de sacré dégât, tout autant que les mauvais pareur....j'en ai des histoires a raconter sur des ferrage catastrophique si ily veulent...ils ont surtout peur de perdre le monopole, si il essayait un peu de se remettre en question et d'aller plus loin
Revenir en haut Aller en bas
Morgane

avatar

Nombre de messages : 1560
Age : 28
Date d'inscription : 04/10/2010

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Lun 23 Mai 2011 - 9:31

Je le savais, mais m'en suit vraiment rendu compte il y a pas longtemps. Mais c'est une véritable gueguerre entre tous. Autant entre MF, qu'entre pareurs, qu'entre les deux.
C'est incroyable ... non en fait, c'est juste le monde merveilleux du cheval !
Revenir en haut Aller en bas
aigéa

avatar

Nombre de messages : 4005
Age : 54
Localisation : Creuse
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Lun 23 Mai 2011 - 12:08

donc si le code rural a été modifié les pareurs sont illico hors la loi? et les particuliers qui parent leurs chevaux
et dans les autres pays de l'UE, les USA, ... çà se passe comment?

plus çà va moins j'aime mon pays No
Revenir en haut Aller en bas
Lul800
Admin
avatar

Nombre de messages : 6269
Age : 25
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Lun 23 Mai 2011 - 12:19

Citation :
il est nécessaire de passer du temps sous la surveillance d’un praticien rigoureux et compétent pour réaliser un travail adapté aux besoins des chevaux.

Et vouloir ferrer un cheval vivant au pré sans travail ? C'est adapté aux besoins du cheval, ça ??? Shocked Shocked
Revenir en haut Aller en bas
aigéa

avatar

Nombre de messages : 4005
Age : 54
Localisation : Creuse
Date d'inscription : 31/10/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Lun 23 Mai 2011 - 12:51

si tu donnes des sousous au maréchal juste pour parer, aucun problème! il a des années d'études derrière, pour couper la corne à la serpe n'importe comment vu que c'est pas pour ferrer, il sait faire!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Lun 23 Mai 2011 - 13:42

qu'ils soient contre les pareurs, à la limite, pourquoi pas, ça les regarde. Mais il y a manière et manière d'exprimer les choses/
Je trouve que ce texte n'est vraiment pas digne d'un président d'une institution quelle qu'elle soit.

Revenir en haut Aller en bas
Nolina.e

avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 38
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Lun 23 Mai 2011 - 15:02

C'est clair, il insulte même les proprios au passage...
Revenir en haut Aller en bas
Farina

avatar

Nombre de messages : 5543
Age : 30
Localisation : quelque part en Suisse ou on parle francais^^
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Lun 23 Mai 2011 - 15:39

nono a écrit:
C'est clair, il insulte même les proprios au passage...

Ben oui on est tous des petits pigeon qui ce faisons avoir ....et en plus la majorité d'entre nous sommes des femmes, alors on se fait encore plus avoir (ca c'est ce qu'on m'a dit une fois...)
Revenir en haut Aller en bas
piednaturel

avatar

Nombre de messages : 1645
Age : 37
Date d'inscription : 19/02/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Lun 23 Mai 2011 - 22:22

"LA FIN DU PHENOMENE DES PAREURS « NATUREL ».

La pertinence et la constance du raisonnement des artisans maréchaux-ferrants, membres de l’UFM , au sujet des pseudos pareurs « naturel », sont confirmées actuellement par des dispositions juridiques, judiciaires et socio-économiques mais aussi par des démonstrations scientifiques australiennes.

Des démonstrations scientfiques?????? Ils nous prenent vraiment pour des cons


Le travail, l’expérience, les connaissances et la compétence des maréchaux-ferrants étaient vertement attaqués, depuis de nombreuses années, par de faux ingénieurs en biomécanique du pied du cheval, des diplômés d’Amérique, des pigistes de l’aviation et autres « penseurs en maréchalerie» de la fin du XXe siècle.

lol, ils visent deux pareurs précis en disant cela. Il y a une part de vérité, mais bon, pour cela qu'il y a une guerre entre pareurs. Encore, faut il comprendre les differnets débats.

Par ce discours, fondé sur le dénigrement ciblé des techniques de travail des maréchaux-ferrants, ils influencèrent quelques propriétaires de chevaux, ignorants et naïfs.

J'ai une propriétaire prof à l'école véto et une chercheuse en cancérologie, une autre chimiste et la plupart ont au moins des BAC +2 si ce n'est plus. Comparé à un cursus de maréchal, on est tous des sur doués.

Puis, il mirent leurs théories en application. Leurs théories, car il y en avait autant que naissaient de prophètes.

Heuuu, bah il ya Strasser, Pete Ramey avec une approche differente, mais sur les même bases, KC Lapierre et des pareurs indépendants. Oulalala, c'est trop compliqué pour le cerveau d'un maréchal tout ça.

Et les résultats de l’application de ces théories ne se firent pas attendre. Ils étaient, bien entendu, mauvais.

A bon? Etrange quand j'ai remis plusieurs chevaux au travail pourtant condamnés par les maréchaux dont mon propre cheval.

Donc, ces « gourous » devaient envisager des solutions pour limiter les effets dévastateurs de leurs travaux.
C’est pourquoi, ils sont devenus poseurs « d’hipposandales » comme on le faisait au temps des légions romaines, du dernier siècle avant J.C.

Je ne sais même pas ou on peut en acheter. Je ne plaisante pas. C'est bien de mettre tous les pareurs dans le même sac.

Ils ne voyaient pas qu’ils faisaient faire un retour dans le temps aux propriétaires de chevaux, en réinventant le besoin de protéger par des orthèses les pieds de ces derniers, lorsque ceux-ci ne pouvaient plus marcher pieds nus, à l’instar de ce qu’avaient déjà pensé les anciens Grecs. Quelle modernité dans cette démarche pseudo scientifique!

Mais puisque on en met pas????

Alors que l’art de la maréchalerie, si critiqué par ces personnes, consiste depuis toujours à faire marcher, au mieux, les chevaux en employant des techniques diverses comme le sont le parage ou le ferrage que l’artisan maréchal-ferrant, mettra en œuvre en fonction des besoins exprimés pour une exploitation optimale des équidés.

Faudra aussi expliquer au maréchal qu'un cheval pied nu qui boitte ne boitte pas car il est pied nu et que par conséquence, il faut trouver la cause.

Du reste, les maréchaux-ferrants ne pouvaient accepter de voir les animaux, pour lesquels ils donnaient leur vie professionnelle, astreints à supporter les méfaits d’individus qui les rendaient boiteux.

Oh qu'ils sont généreux de nous faire payer des ferrures à 250 euros sans aucun résultat et aucune étude scientifique sur la question des ferrures orthéopédiques.

Sinon, pour quelle raison des artisans maréchaux-ferrants se seraient-ils positionnés contre une technique qui faciliterait le bien-être des chevaux?

Car ils font les même erreurs depuis des décennies sans se remettre en question. Il suffit de lire un vieux manuel de maréchalerie ou il est dit qu'il ne faut pas parer les talons...

Les maréchaux-ferrants sont-ils contre la vermifugation? non. Les maréchaux-ferrants sont-ils contre la régularisation de la table dentaire ? Evidemment, non !

Oula, je ne connais pas un pareur contre le "parage" des dents. Pour la vermifugation, o na tous des avis differents. Moi je prends comme référence les spécialistes en parasitologie et non des commerciaux pour Pasteur. Deplus, je n'ai jamais dit à un client de ne pas vermifuger, au pire, d'éviter certains vemrifuges trop néfastes. Cette remarque montre que les maréchaux n'ont rien compris sur les troubles hépataux rénaux et du déséqéquilibre de la flore dans la régulation et les conséque:nces sur les pieds: chaque années, des dizaines de chevaux meurent de leur ignorance (et du monde médical en général).

Alors, pourquoi aurions nous été contre des pareurs de pieds de chevaux tandis que nous faisions déjà ce travail d’entretien des pieds des équidés et ce depuis toujours ?

Par ce que vous êtes nuls, un parage ne se fait pas en 10 minutes. La plupart des propriétiares font mieux que vous.

Eh bien, pour une très bonne raison : parce que les personnes qui s’octroient le droit d’effectuer sur des équidés un travail qui demande habituellement 3 années d’apprentissage, elles, le font après 3 jours de formation…. sur des pieds morts.
Puis s’essayent sur des chevaux, sans encadrement.

Et bien, formez vous correctement et faites le. A non, désolé, je dois connaitre 2 ou 3 maréchaux qui acceptent de travailler la concavité d'un pied et encore.
Et pourquoi n’acceptons nous pas ce leurre?
Parce que nous avons l’habitude et l’expérience de former un grand nombre de jeunes et de moins jeunes et nous savons, de fait, que, même avec des connaissances théoriques, il est nécessaire de passer du temps sous la surveillance d’un praticien rigoureux et compétent pour réaliser un travail adapté aux besoins des chevaux.

Bien oui, les maréchaux ne vont pas dire, on est nul, on sait rien faire.
N'oubliez pas que les maréchaux critiquent le pied nu, on ne va donc pas les appeler.


Alors!… après 3 jours de formation théorique et pratique par des « formateurs » eux-mêmes issus d’un système d’éducation succinct .
A quels résultats voulaient-ils parvenir ?…vendre des chaussures pour chevaux, de l’outillage, des produits et des pensions ? et bien oui, c’est-ce qu’il font.
Mais aussi celui de vendre des stages pour des propriétaires crédules ou n’aimant pas leurs chevaux, puisque capables d’accepter de voir ceux-ci boiter sans rien faire d’autre qu’invoquer le fatalisme.

Hummm, ce n'est pas faux sur ce coup la. Le problème étant la compétence des pareurs (ou des propriétaires), mais l'ironie étant que les maréchaux sont encore plus nuls. On fait quoi alors? Heureusement pour nos amis les chevaux, la société française et internationale a confirmé notre manière de concevoir notre domaine d’action pour les équidés, par des dispositions qui amèneront à la disparition, en l’état, de cette pseudo activité qui spécule au détriment des équidés.

Ouf, merci, je vais devoir appeler un maréchal pour mon cheval. Ohhh zute, aucun maréchal en France n'est capable de le parer à cause de la dureté de ses pieds. Bah pas grave, je vais le laisser mourir.
Dispositions juridiques: le Législateur vient de modifier le Code rural en spécifiant qu’en dehors des vétérinaires, seuls les maréchaux-ferrants peuvent réaliser un « parage » de pieds d‘équidés.
Cette activité, qui est un acte de médecine et de chirurgie vétérinaire, est dérogatoire à l’exercice illégal de la médecine vétérinaire. De fait, seuls et c’est bien normal, les maréchaux-ferrants peuvent en bénéficier au regard du sérieux de leur formation professionnelle et de leur compétence.
Donc, dès à présent, toute personne qui veut pratiquer un parage doit être maréchal-ferrant ou vétérinaire. Et, pour être maréchal-ferrant, il faut détenir un diplôme de niveau V dans le métier.
Nous avons obtenu cette disposition car nous avions sollicité l’Ordre National des Vétérinaires pour qu’il édicte un « parère » sur le parage qui aurait facilité la constitution de nos dossiers de plainte à l’égard des pseudos pareurs.
Cette modification du Code rural sera, néanmoins, profitable pour nos actions de défense de la profession.

Pas deproblème, je vais "aider" les propriétaires à les former comme cela je n'aurai plus de charge et je vais continuer à écrire sur la question et à finir les films en préparation.
Les équidés vous disent merci.

Dispositions judiciaires: Dès l’an passé, l’UFM suite à une plainte simple fit condamner à une composition pénale Jacqueline Stenrod, une adepte de la méthode dite Strasser. Puis, Sébastien Pitette fût condamné à des dommages et intérêts pour avoir fait boiter le cheval d’un propriétaire particulier. Cette année, après une plainte avec constitution de partie civile, une juge d’instruction a mise en examen Anouck Nathan, une adepte de la méthode KC Lapierre.

A bah oui, je n'ai jamais vu un cheval boitter après le passage d' un maréchal.
A oui, mais eux, ce n'est pas grave, ils ont le droit. Sans parler que le pied nu ne tolère pas l'erreur ou la moindre crise de fourbure.
Le ferrage étant un outil pour surélever le pied et ainsi lui éviter des pressions douloureuses en cas de mauvais parages ou de légère fourbure.


Ces actions judiciaires donnent le ton de ce qui se passera dans l’avenir et ce, même si la justice coûte cher et est longue à se mettre en action avant de faire condamner une de ces personnes qui nuisent à notre profession et au bien être des chevaux.

Un maréchal qui me dit que je nuis aux chevaux, je lui met la main dans la gueule.
Dispositions socio-économiques: Elles viennent des pseudos pareurs eux-mêmes. En effet, nos confrères et consœurs, membres de l’UFM, nous font remonter des informations comme quoi les pseudos pareurs qui faisaient payer leurs interventions 70€ le font désormais sur une base de 30€.
Cette réduction drastique, au moment où tout augmente, démontre le peu de qualité de leurs compétences mais aussi que leur discours ne convainc plus les propriétaires de chevaux.

lol,Il y en a qui prenent toujours 80 euros et d'autres qui ont toujours pris 30. C'est quoi cet argument?
En outre, certains pseudos pareurs nous font part des résultats sportifs que réalisent des chevaux qu’ils suivent et qui participent à des compétitions (cycle libre de dressage, trec) . Tout au plus ces résultats ne démontrent rien, de ce que nous savons ou réalisons déjà sur le long terme. Sinon, que les moyennes de vitesse, en endurance, sont inférieures à celles des chevaux qui ne souffrent pas dans leurs pieds. CQFD

A bon? Je suis prêt à faire l'expérience.
Démonstration scientifique: Les pseudos pareurs naturels ne connaissant pas grand-chose au cheval en France ne s’étaient même pas penchés sur les berceaux de race de chevaux et poneys de France, pour en étudier les caractéristiques physiques liées à l’environnement, au moins.
Ils ne voyaient que par les mustangs d’Amérique et de la police municipale de San-Francisco. Quelles références ! Mais c’est dommage. Ils n’auraient pas reçu la correction qu’ils méritaient en opposant nos savoirs et nos expériences ( nous les empiriques comme ils disent, pensant avoir tout dit par là !!) à une démarche scientifique autre; s’ils avaient commencé par observer les pieds des poneys landais dans les Barthes et a les comparer avec ceux des pottoks de la Rhune.

Faux, Strasser le dit clairement dans son livre. Mais il faut encore le lire.
Mais, c’est chose faite par l’expérimentation effectuée par des chercheurs vétérinaires australiens, Chris Pollit à la réputation internationale et Brian Hampson. Ceci sur un cheptel de 400 chevaux Brumby durant 4 années. Travaux retranscrit par Dominique Falisse dans les deux derniers numéros d’infor-maréchalerie que je ne peux que vous conseiller de lire et d’en tirer les conséquences.

Avec quel parage, qu'elle condition de vie?
Pourquoi les chevaux pieds nu souffreraient ils? Les maréchaux ont ils une explication scientifiques?

Mais, tout ceci doit rappeler aux maréchaux-ferrants que c’est aussi par le travail peu consciencieux et inadapté, de certains d’entre-nous, que les pseudos pareurs ont pu construire une partie de leur discours.

Oui, les maréchaux qui font du parage expresse, c'est extraordinaire. Il y a des pareurs car les maréchaux se foutent du parage qui ne rapporte pas assez.
Nous devons rester vigilants sur le sérieux et le contenu des formations de notre métier, sur la consistance des diplômes professionnels, et maintenir un haut degré de conscience professionnelle personnelle pour éviter des comportements laxistes et néfastes envers les animaux que les propriétaires nous confient.

Un tas de demeurés incapables de suivre un cursus scolaire normal voudrait nous faire croire que nous, pauvres pareurs, nous ne sommes que des gourous incapbles de réfléchir. Allez, sur ce coup, je suis méchant, mais il ne faut pas tendre la pèrche au risque de se faire battre à son tour.
Dominique Fonseca " Président de l'Union Française des Maréchaux


Bon, j'ia répondu avec le même niveau mental de Président Fonseca.

Mais je suis prêt à prouver (comme Pierre Enoff l'a fait dans équitopia) que le pied nu fonctionne parfaitement.

Pour l'instant, les maréchaux ont profité de la guerre entre pareurs.

Mais qu'ils ne pensent pas que l'on va en rester la.

L'information pour le grand public va continuer, avec le temps, de nouveaux livres vont paraitre, de nouveaux films vont être difusées.
Les maréchaux pourront toujours nous interdire de parer, mais pas de former les propriétaires.
Pourtant, je ne souhaite qu'une chose, c'est que les maréchaux se forment, qu'ils écoutent les differents pareurs et non les caricatures citées de poseur de sandales.
Je suis prêt à aller dans les écoles de maréchalerie pour parler du pied nu.

Le fait que dans sonmtexite, le président souhaite dépontrer que les chevaux pieds nus sont moins performants, montre qu'il n'a rien compris au pied nu et qu'il y a donc aucune raison pour faire appel à un poseur de fer.

Mais je tiens à préciser qu'une part du discours est justifié, mais qu'il pousse volontairement dans la caricature.
Tentons d'être plus intelligent et mettons les maréchaux en face de leur propre contradiction.
Déjà, si vous êtes contre le pied nu, ne pratiquez pas le parage. Je suis contre la ferrure et je ne fer pas.
Revenir en haut Aller en bas
reflexeadoption

avatar

Nombre de messages : 274
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Mar 24 Mai 2011 - 8:22

Moi j'ai une très mauvaise expèrience d'un pareur dit "naturel"

En etant présidente d'une asso de PA, j ai préféré visé la "qualité" a la "quantité" si je peux m expliquer comme cela.
Nous préférons avoir peu de chevaux (entre 15 et 20 et pas plus) et pouvoir leur faire bénéficier a tous de soins adequate.
J'avais entendu parlé d'un pareur naturel.. Je me suis dis "pourquoi pas ?!" qui dit "naturel" dans ma tête (ce ne concerne que moi) dit "bon"
Et la grande surprise quand j ai vu se pareur me dire qu'il pouvait soigner un cheval naviculaire !
Je lui ai dis, "n'abusons pas .. Le soulager ?" "non non le soigner"
Le parage etait il me semble a un peu plus de 40e et pour le "soigner" completement il en fallait 4 ou 5 et il pourrait ensuite etre monté, travaillé comme un cheval "normal"
J'ai donc laissé tomber.. peur du 'pire que mieux" pour notre pauvre Facteur qui n'en souffre pas jusqu a ce jour ...

Le marechal qui ecrit ce texte abuse dans ses propos et malheureusement salit au passage de nombreux marechaux qui font le travail par passion.
Il ne faut pas oublier que la marechalerie s'apprend, j'ai 2 amis en ecole de maréchalerie et ce n'est pas juste un diplome donné contre des frais de scolarité. C'est un vrai métier !
Et comme tout métier, je pense qu'il faut laisser travailler les pros et laisser le particulier a faire ce qu il fait de mieux, entretenir son cheval.
J'ai vu beaucoup de proprio "parer" leur cheval eux meme pour économiser du temps ou de l'argent et faire des dégats irréparable sur un animal qui lui n'a rien demander.
Vous confierez les pieds de votre cheval a un avocat ou dentiste aussi diplomé qu'il soit ?
Moi non.. Mon marechal n'a peut etre pas BAC+5 mais il connait son métier sur le bout des doigts et surtout travail sur sa passion : les chevaux.
Je ne suis pas pour les fers ne travaillant pas du tout mes chevaux, mais parfois et pour certain cas ils sont bien util pour le bien être de nos animaux (fer ortho)
Bref.. Tout ca pour dire que comme dans toutes les professions il y a des c** qu'on remarque malheureusement plus que des gens banal qui exercent juste très bien leur profession.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Mar 24 Mai 2011 - 9:00

Ce n'est pas parce que d'autres solutions existent, d'autres techniques, qu'il est acceptable de dénigrer tel que le fait cet article. Après tout, pour reprendre un exemple, je me fais soigner par une généraliste, une spécialiste pour un problème particulier, une ostéo et aussi une acupontrice. Ce sont des métier différents. Et je ne vois pas pourquoi il faudrait que les uns et les autres s'insultent et insultent les clients au passage.
Il existe des MF qui font de bons parages. Et il y en a qui ne le font pas. Il existe des pareurs qui font de bons parages et il y en a qui ne le font pas. Je trouve malhonnête de mettre en avant un ratage pour réduire à néant une profession. Il y a des médecins généralistes qui se trompent. Et on ne dit pas pour autant que le métier de généraliste doit disparaître.
A part ça, le parage permet de soigner le syndrome naviculaire sans utiliser de fers ortho. C'est exact. Et effectivement, cela nécessite de nombreuses visites.
Revenir en haut Aller en bas
Nolina.e

avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 38
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Mar 24 Mai 2011 - 9:52

Tout a fait d'accord, ma pareuse soigne des naviculaires, et elle a 3 ans d'études derrière. Ce n'est pas un savoir qu'elle a acquis en 2 jours de stage. On confond les stages d'information qui se déroule sur un week end destinés a informer les particuliers des formations pro qui durent 3 ans.
Les maréchaux qui disent impossible de soigner des naviculaires n'ont juste pas eu l'info nécessaire la dessus, parce qu'on ne leur apprend pas a l'école. Les écoles ne veulent pas voir que des avancées ont été faites, c'est dur de se remettre en question. Chaque année Mme Strasseur organise un colloque mondial, les vétos, les maréchaux sont invités, mais ils ne veulent pas venir. tant pis pour eux...Ou surtout, vraiment dommage pour les chevaux...
Revenir en haut Aller en bas
reflexeadoption

avatar

Nombre de messages : 274
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Mar 24 Mai 2011 - 11:59

La "maladie naviculaire", regroupe pas mal de cas assez différents, chaque cas est un cas particulier, et que l'approche qui convient à un autre ne lui est pas forcément adapté
Il y a aussi differente forme, osseuse ou liguamentaire.. Differente avancées dans la maladie donc je ne suis pas d'accord lorsque l on dit que oui, le parrage naturel regle le soucis d'un cheval naviculaire.
Dans mon cas, le cheval n avait pas été vu, ne laissez pas penser aux proprios de chevaux atteint de cette "maladie" de ce "syndrome" qu'il peut être reglé grace au parage naturel.
Revenir en haut Aller en bas
Nolina.e

avatar

Nombre de messages : 1589
Age : 38
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 10/08/2010

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Mar 24 Mai 2011 - 12:30

Toutes les formes peuvent se guérir, il suffit de se renseigner vraiment et de ne pas rester sur les idées anciennes et dépassées qui circulent et comprendre enfin comment fonctionne réellement un pied. Mais en général, on fait comme tout le monde, on continue de rester sur de vieilles croyances, car c'est plus simple que d'aller étudier, et se documenter sur les dernières études parues.
Revenir en haut Aller en bas
piednaturel

avatar

Nombre de messages : 1645
Age : 37
Date d'inscription : 19/02/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Mar 24 Mai 2011 - 14:39

reflexeadoption a écrit:
Moi j'ai une très mauvaise expèrience d'un pareur dit "naturel"

En etant présidente d'une asso de PA, j ai préféré visé la "qualité" a la "quantité" si je peux m expliquer comme cela.
Nous préférons avoir peu de chevaux (entre 15 et 20 et pas plus) et pouvoir leur faire bénéficier a tous de soins adequate.
J'avais entendu parlé d'un pareur naturel.. Je me suis dis "pourquoi pas ?!" qui dit "naturel" dans ma tête (ce ne concerne que moi) dit "bon"
Et la grande surprise quand j ai vu se pareur me dire qu'il pouvait soigner un cheval naviculaire !
Je lui ai dis, "n'abusons pas .. Le soulager ?" "non non le soigner"
Le parage etait il me semble a un peu plus de 40e et pour le "soigner" completement il en fallait 4 ou 5 et il pourrait ensuite etre monté, travaillé comme un cheval "normal"
J'ai donc laissé tomber.. peur du 'pire que mieux" pour notre pauvre Facteur qui n'en souffre pas jusqu a ce jour ...

Le marechal qui ecrit ce texte abuse dans ses propos et malheureusement salit au passage de nombreux marechaux qui font le travail par passion.
Il ne faut pas oublier que la marechalerie s'apprend, j'ai 2 amis en ecole de maréchalerie et ce n'est pas juste un diplome donné contre des frais de scolarité. C'est un vrai métier !
Et comme tout métier, je pense qu'il faut laisser travailler les pros et laisser le particulier a faire ce qu il fait de mieux, entretenir son cheval.
J'ai vu beaucoup de proprio "parer" leur cheval eux meme pour économiser du temps ou de l'argent et faire des dégats irréparable sur un animal qui lui n'a rien demander.
Vous confierez les pieds de votre cheval a un avocat ou dentiste aussi diplomé qu'il soit ?
Moi non.. Mon marechal n'a peut etre pas BAC+5 mais il connait son métier sur le bout des doigts et surtout travail sur sa passion : les chevaux.
Je ne suis pas pour les fers ne travaillant pas du tout mes chevaux, mais parfois et pour certain cas ils sont bien util pour le bien être de nos animaux (fer ortho)
Bref.. Tout ca pour dire que comme dans toutes les professions il y a des c** qu'on remarque malheureusement plus que des gens banal qui exercent juste très bien leur profession.

Ce pareur aurait très bien pu être moi.

Oui, dans la majorité des cas, les problèmes de naviculaire sont liés à un mauvais déroulement du pied ce qui provoque des tensions anormales dans l'articulation.

Je n'ai jamais connu un cheval naviculaire qui n'a pu être guéris, par contre, j'ai connu des personnes qui s'attendaient à un miracle en un parage.

L'arnaque est de faire croire aux propriétaires qu'une ferrure orthopédiques permet l'amélioration du syndrome alors que c'est uniquement le parage associé à la ferrure qui peut potentiellement changer quelque chose dans le fond.
Revenir en haut Aller en bas
piednaturel

avatar

Nombre de messages : 1645
Age : 37
Date d'inscription : 19/02/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Mar 24 Mai 2011 - 14:48

reflexeadoption a écrit:
La "maladie naviculaire", regroupe pas mal de cas assez différents, chaque cas est un cas particulier, et que l'approche qui convient à un autre ne lui est pas forcément adapté
Il y a aussi differente forme, osseuse ou liguamentaire.. Differente avancées dans la maladie donc je ne suis pas d'accord lorsque l on dit que oui, le parrage naturel regle le soucis d'un cheval naviculaire.
Dans mon cas, le cheval n avait pas été vu, ne laissez pas penser aux proprios de chevaux atteint de cette "maladie" de ce "syndrome" qu'il peut être reglé grace au parage naturel.

A ton avis, pourquoi cette "maladie" intervient dans la zone précise ou les barres vont exercer des pressions intenses (indirectement) et à l'endroit exacte ou un mauvais dérroulement du pied aura le plus de conséquence.

Pourquoi aucun os du corps ne va dégénéré ainsi?
Si la forme est unqiuement tendineuse, pourquoi àcette endroit?

Voici une explication plus détaillés que l'on trouve chez Strasser.

Maladie naviculaire


Le syndrôme podotrochléaire, communément appelé maladie ou syndrôme naviculaire, est un cauchemar pour les propriétaires de chevaux. Non seulement il est ressenti comme quelque chose de "mystérieux", mais il est considérée habituellement comme « incurable », et son diagnostic une fois posé équivaut quasiment à une condamnation à mort. Certes, le cheval peut-être rendu de nouveau utilisable pour un certain temps par un traitement conventionnel comme une névrectomie ou une ferrure orthopédique. Mais il n’a alors plus du tout de sensibilité dans les pieds traités, et avec les membres engourdis il se déplace au risque de trébucher ou de tomber. De plus, avec ce traitement purement symptomatique, le cheval n’est pas réellement guéri, et aussitôt que la névrectomie ou la ferrure spéciale ne peuvent plus supprimer la boiterie parce que la douleur revient, une fin précoce le guette. La maladie naviculaire n'est pas une maladie héréditaire contrairement à ce que l'on peut souvent lire ou entendre.

Le syndrome podotrochléaire est certainement une des pathologies la plus étudiée, discutée et controversée en médecine vétérinaire équine. Quant à sa cause, on avance classiquement diverses théories, parfois aventureuses : on situe habituellement le problème au niveau de l’appareil podotrochléaire qui se compose de l’os naviculaire, de la bourse séreuse (podotrochléaire) ainsi que du tendon fléchisseur profond. On indique comme cause pour la boiterie, qui est peut-être présente depuis des années déjà, soit une inflammation de la bourse podotrochléaire, soit la lésion du tendon fléchisseur profond sous l’action de frottements, ou encore un changement de la structure de la partie spongieuse de l’os naviculaire. ( L’os spongieux est la structure interne d’un os, moins dure que la corticale qui l’entoure.)

Notre approche dans tous les efforts de guérison étant l’identification et l’élimination des causes du problème, nous n'avons pas la même façon de procéder, que ce soit dans les cas qui peuvent être soignés sur place, ou dans les cas plus sévères qui nécessitent une réhabilitation dans une clinique des sabots.

Notre protocole consiste à examiner dans un premier temps la boîte cornée et à reconnaître les divergences que montrent ces sabots par rapport à une forme de sabot saine et optimale. Dans le cas de sabots "naviculaires", il s’agit toujours de sabots contractés (encastelés), avec des talons pressés vers l’avant (talons fuyants) qui créent à l’appui du poids du corps un effet de levier trop important repoussant les barres vers le haut et l’intérieur, c’est à dire vers le centre du sabot. L’ensemble de la voûte solaire est alors pressé vers le haut alors qu’elle devrait descendre, et le chorion ( tissus producteur de corne et richement innervé) se retrouve comprimé entre le tendon fléchisseur profond (sous tension et très dur) et la corne dure du sabot, ce qui déclenche la douleur.

Lors d’une inflammation le test de la pince dans la région naviculaire est fortement positif car il permet de recréer cette compression du chorion en projetant la sole contre le tendon du fléchisseur profond.

L’interprétation selon laquelle les douleurs viennent de l’os naviculaire n’en reste pas moins fausse, bien que des modifications de structure de l’os naviculaire soient parfaitement objectivables à la radiographie, ce que nous expliquerons plus loin.

Sur une coupe transversale de sabot contracté et déformé tel que nous l’avons décrit plus haut ( barres poussées vers le haut par des talons trop longs, barres trop longues en contact permanent avec le sol ou avec un fer en œuf par exemple), il apparaît clairement que l’espace entre les barres et le tendon fléchisseur profond est beaucoup trop mince, et que le chorion montre une coloration grise jaunâtre typique d’une structure comprimée et nécrosée.

Sur une même coupe de sabot sain, l’espace est plus large et le chorion beaucoup plus vascularisé montre un aspect rouge.

Les fers et tout particulièrement les fers orthopédiques agissent comme des anesthésiants en limitant la circulation sanguine dans le sabot, et donc également son activité nerveuse, par une immobilisation plus ou moins totale de la boîte cornée. L’immobilisation que procure une ferrure orthopédique est encore plus grande que celle que procure un fer normal, ce qui justifie son efficacité momentanée dans la cessation des douleurs.

L’effet réducteur de l’activité métabolique par les fers peut être objectivé par un film réalisé avec une caméra thermosensible, et il est également visible sur la vidéo illustrant la vascularisation d’un sabot à l’aide d’une technique de produits de contraste faite par M. Pollitt (Australie)

Lors de la réhabilitation d’un cheval « naviculaire » selon les principes du docteur vétérinaire Hiltrud Strasser, il est primordial de raccourcir les talons trop hauts et les barres trop longues par rapport aux paramètres d’un sabot sain afin que l’effet douloureux des forces de levier sur le chorion cesse. On se base alors sur les angles et mesures d’un sabot sain pour la race du cheval concerné. Ceci nécessite de connaître les variations de formes de sabots selon les races et de savoir évaluer la déformation de ce pied en particulier. Pour cela il faut avoir de grandes connaissances en anatomie, physiologie et physiopathologie du sabot, ainsi qu’une expérience conséquente.

Si le cheval dispose alors de conditions de vie adaptées avec beaucoup de mouvement sur un sol dur et que ses sabots sont fréquemment corrigés, notamment au niveau des régions en état d’inflammation qui poussent plus vite, le podologue équin pourra rétablir les sabots de façon durable. La plupart du temps ces chevaux sont guéris en quelques mois.

Après la guérison, l’image radiologique montrant les cavités agrandies dans l’os naviculaire persiste, et ceci prouve d’autant plus que ces cavités dans l’os naviculaire ne sont pas responsables de l’expression de cette douleur ( l’os spongieux n’est par ailleurs pas innervé).

Ces cavités sont seulement la conséquence d’une hyperpression artérielle locale en amont de la compression créée par la constriction du sabot. Cette hyperpression dilate les vaisseaux, à leur tour ceux-ci repoussent l’os spongieux qui dégénère petit à petit et finit par montrer ces élargissements.

Quelque soit la pathologie des sabots, et tout particulièrement dans le cas de sabots contractés et précédemment ferrés, la réhabilitation demande un traitement long et conséquent.

Le cheval doit vivre dans des conditions conformes aux besoins des équidés, c’est à dire en compagnie d’autres chevaux et à l’extérieur (stabulation libre, pâture), ce qui lui procure le mouvement nécessaire à sa réhabilitation. Il ne doit surtout pas se retrouver seul dans un box où, frustré, il s’abandonne à l’ennui, développant des tics qui le pénalisent gravement dans sa santé.

Ainsi libre et en confiance, il a toute latitude pour mettre en route ses fonctions d’auto guérison et de reconstruction.


Revenir en haut Aller en bas
piednaturel

avatar

Nombre de messages : 1645
Age : 37
Date d'inscription : 19/02/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Mar 24 Mai 2011 - 14:52

Honnètement, les seuls cas difficiles dans le parage naturel, sont les chevaux fourbus car cela dépend avant tout du métabolisme et non uniquement du parage.

Le problème naviculaire n'existe même plus en réalité.

Après, il y a des cas de pieds qui ont souffert: talons encastelés, infection, traumatisme...
Mais i ls'agit tout de même d'une minorité.

D'ailleurs, une crise de fourbure peut déboucher sur le syndrome naviculaire à cause de la déformation de la boite cornée.
Revenir en haut Aller en bas
piednaturel

avatar

Nombre de messages : 1645
Age : 37
Date d'inscription : 19/02/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Mar 24 Mai 2011 - 14:53

Par contre, il ya parage naturel et parage naturel. lol

Pour cela que le texte du sujet n'est pas complètement faux.
Revenir en haut Aller en bas
reflexeadoption

avatar

Nombre de messages : 274
Age : 37
Localisation : Lille
Date d'inscription : 06/04/2009

MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   Mar 24 Mai 2011 - 15:47

Malheureusement, le problème naviculaire est toujours la, même si chacun son avis, chacun ses croyances, si il etait aussi simple de soigner cette maladie il n y aurait pas tant de cavalier "bourrant" leur cheveaux d'Equipalazone, autant de chevaux mit au rebus (c'est plus que "commun" de recevoir des chevaux naviculaire que nous replaçons pour compagnie!)
je ne demande qu'a y croire mais avec mais avec de véritables preuves à l'appui, et des résultats concrets et reconnus et à long terme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Certains maréchaux s'insurgent contre le parage naturel
» Formation professionnelle de parage naturel
» Maréchaux bretons
» Stage parage naturel
» PARAGE NATUREL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des Chevaux sans Equitation :: Questions santé :: Orthopédie et soins des sabots-
Sauter vers: