Des Chevaux sans Equitation

Bienvenue sur ce forum, dédié à toutes les personnes prenant soin de chevaux non travaillés de quelque façon que ce soit, ni en selle ni au sol.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 DEBAT: apprendre des tours à un cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Noush
Super Modette de la Mort Qui Tue
avatar

Nombre de messages : 11267
Age : 23
Localisation : Lot (46)
Date d'inscription : 05/08/2011

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Mer 31 Juil 2013 - 23:22

Je t'attends  

_________________
"La pensée à des ailes, nul ne peut l'arrêter"
"Il ne faut pas perdre sa vie à la gagner"
Revenir en haut Aller en bas
Tess19340



Nombre de messages : 40
Age : 38
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Jeu 1 Aoû 2013 - 15:43

domaine_avallon a écrit:
montrer plein d'objets, de truc-qui-font-peur, etc...  cà je fait souvent,...

mais "apprendre des tours", çà j'était plutôt contre, je pensais les embêter plutôt qu'autre choses juste pour amuser la galerie,...

mais si vous dites qu'ils aiment ( du moins certains),...
mais je ne sais pas quoi lui demander ?? jambette ? bof pourquoi faire ? révérence? j'ai l'impression que l'on demande au cheval de se soumettre,....
enfin je ne suis moi même pas motiver pour çà,  
 

Je trouve plus utile de les habituer à "voir le monde" : mes loulous ne font certes pas la révérence, mais je peux les sortir n'importe où sans que les camions, les chasse-neige (les grands de l'autoroute, avec un gyrophare), les mamans avec les poussettes et les enfants qui piaillent, ou n'importe quoi d'autre ne le fassent bouger, dans le bourg ou en campagne. En toute sécurité donc et dans le calme, pour le bonheur de tout le monde, que ce soit les longues oreilles ou les gros traits. Seul "point noir" sur lequel je vais devoir bosser encore Ténor : un an qu'il hennit en se voyant dans la même baie vitrée Shocked  Et pour donner les pieds, il me suffit d'effleurer les fanons de gros Pilou en disant "pied", il me le donne sans peser ni le reprendre. Ca ne relève pas d'un tour mais de l'éducation que tout équidé devrait recevoir les soins nécessaires, en toute sécurité et en tout confort pour lui comme pour nous.

Revenir en haut Aller en bas
Doubi

avatar

Nombre de messages : 7031
Age : 29
Localisation : Namur
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Ven 2 Aoû 2013 - 9:33

Perso, je vois ça aussi comme un moyen pour eux de prendre conscience de leur corps (c'est en lisant Linda Tellington-Jones et son TTOUCH que j'ai pris conscience de ça). Une sorte de psychomotricité pour cheval à la fois mentale et corporelle.

Dès lors, oui, je propose des exercices comme la révérence, la jambette, le pas espagnol, ... Pas pour la beauté de la chose mais pour aider mes chevaux à se sentir mieux dans leur corps et à s'étirer.

La seule chose que je n'ai aucune envie de leur apprendre c'est le cabré. Pas envie qu'ils s'en servent comme défense par la suite.

Après, au-delà des classiques comme la révérence, la jambette, y a plein de choses à faire. Genre apprendre à son cheval à se coucher (oui, je ne désespère pas, j'y arriverai un jour), à lever le pied que je veux sans le toucher, l'immobilité, le campo, s'asseoir (celui là aussi je ne désespère pas).

Via l'équility, j'ai pris conscience de pas mal de jeux de puzzle que le cheval est capable de faire, de reconnaitre les couleurs, déplacer des objets, ... ça sert à quoi ? A rien point de vue éducationnel mais ça aide votre cheval à développer son intelligence et à réfléchir.





Or un cheval qui réfléchit est un cheval plus sûr dehors parce qu'il se posera avant d'agir par instinct. Alors oui, ça donne l'impression que ça ne sert à rien mais cette gymnastique fait un cheval mieux dans son corps et dans sa tête quand c'est bien fait alors pourquoi s'en priver ?

Et si vous comprenez l'anglais : http://www.playingwithlukas.com/videos.php
Revenir en haut Aller en bas
domaine_avallon

avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 28
Localisation : Lorraine 54200
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Ven 2 Aoû 2013 - 10:05

ah oui çà c'est super ! c'est plus un jeux pour eux.
alors que jambette et compagnie, je le voie plus comme un ordre silent  du coup mes chevaux le ressentirait plus comme tel   il faudra que je trouve quelqu'un que çà intéressée de leurs faire faire, si ils veulent, dans ce cas scratch 
par contre l'immobilité, aller tout seul a son point d'attache (d'ailleurs ils ne sont rarement attacher, ce qui étonne tout le temps le podologue, dentiste ect,...) çà il connaissent, par habitude je pense.
hier etienne martin n'a pas pu s'empêcher de les attacher. mais pas pratique pour se chasser les mouche sur le dos, pendant qu'il en parais un, j'ai été les détacher. un peu plus tard il me dit, attention ils se sont détacher. ce n'est pas grave,... en plus ils dormais tous ^^
Revenir en haut Aller en bas
Doubi

avatar

Nombre de messages : 7031
Age : 29
Localisation : Namur
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Ven 2 Aoû 2013 - 10:29

Tout dépend comment tu présentes l'exercice aussi. Moi, c'est vraiment dans une optique de jeu et d'éducation positive. Il arrive que Melba parte (parfois au triple galop) ou choisisse de ne rien faire.

Je n'ose pas vous mettre les vidéos de ma filleule quand elle s'amuse avec Newton parce que je n'ai pas de vidéo de lui avant mais le contraste est flagrant. C'est extraordinaire de les voir.

Par contre, les tours que je leur apprends font l'objet de réflexion sur ce qu'ils en feront. En effet, je n'apprendrai jamais à Melba à se rouler sur commande, tout simplement parce que je ne veux pas lui apprendre à pouvoir rouler sous les clôtures (je lui ai déjà appris à se mettre à genou et maintenant, elle le fait sous les clôtures pour brouter plus loin ou à prendre des objets et maintenant, elle ouvre les portes des prairies).

Donc tout ce que je leur apprends, je le fais en sachant qu'ils peuvent le retourner contre moi.
Revenir en haut Aller en bas
Tess19340



Nombre de messages : 40
Age : 38
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Ven 2 Aoû 2013 - 11:02

En relisant le post p.2, vos interventions, Doubi et Vanille, me font arriver à cette conclusion :
- un cheval de club (Cécémel en l'occurrence) aurait une vie routinière malgré des activités multiples et supposées être plus stimulantes de notre point de vue humain.
- un cheval de pré (Melba) verrait, toujours de notre point de vue humain, moins de choses mais aurait finalement une meilleure capacité d'adaptation et de jugement (plus d'"intelligence", je pense que c'est ce que tu entends par ce mot Doubi ?) et saurait mieux répondre seul à ses besoins (se nourrir, s'abreuver, se déplacer, avoir des rapports sociaux avec ses congénères...).
Dans de bonnes conditions de vie (c'est à dire une vraie pâture, avec plein de choses : ruisseau, rigoles, troncs, branches, herbe, cailloux, pente... Wink genre paddock paradise) les équidés n'ont donc sûrement pas besoin que nous stimulions leur intelligence en leur apprenant des tours. J'entends par besoin un besoin vital vital pour leur équilibre physique ou psychologique. Celles et ceux qui le font agissent pour leur propre plaisir et le plaisir de partager quelque chose avec leur cheval ou leur âne. Je préfère partager d'autres choses, après bien sûr c'est chacun ses goûts Razz 

vanille a écrit:
Citation :
Un cheval non stimulé peut ne pas être intelligent.
Je me demande si on ne sous-estime pas les stimulations qu'ils ont naturellement. Pour dénicher la meilleure herbe, déterrer quelque-chose, échapper à un congénère hostile, analyser quelque-chose qui fait peur, etc.  

Je pense aussi que l'humain a tendance a sous-estimer les stimulations que les équidés sont capable de vivre seuls, sans nous. On ne leur laisse simplement pas forcémment l'occasion d'exprimer leurs savoir-faire et leurs instincts. Par exemple, quand Ténor était en pension en club, il était en pâture avec un autre hongre, purement "de box" lui. Ce cheval ne faisait qu'attendre devant la porte toute la journée qu'on lui porte son foin 3 fois par jour, il ne broutait pas Shocked Au bout de quelques temps, il a fini par s'intéresser à l'herbe. Etre et en pâture et avec mon gros a donc été bénéfique pour lui. Je ne dirais pourtant pas qu'il n'est pas intelligent, il est juste "conditionné" par la vie en box et ses instincts sont "en veille".

Doubi je viens de voir que tu as posté un autre message : qu'entends tu par "éducation positive"?
Revenir en haut Aller en bas
Doubi

avatar

Nombre de messages : 7031
Age : 29
Localisation : Namur
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Ven 2 Aoû 2013 - 12:17

Je ne suis pas d'accord, il y a des chevaux, Melba en fait partie, qui ont besoin d'être stimulé de la sorte. Le résultat est là, je ne fais rien pendant une semaine et elle me démolit les clôtures pour aller voir ailleurs. Et si elle ne sait pas (ben oui, on a quand même l'une ou l'autre prairie dont elle n'est pas encore sortie), ben alors elle déprime et s'ennuie. Pourtant les prés sont variés avec changement fréquent d'emplacement, bosquets, arbres, routes à passage fréquenté par des promeneurs, cyclistes, ... et entourées de maisons où vivent des enfants. Donc point de vue stimulation, l'environnement est ok pour ça (surtout depuis qu'ils sont 4 chevaux) mais ça ne lui suffit pas.

Est-ce si dur de croire qu'ils aiment apprendre ? La plupart de nos trucs se font en liberté et le cheval a toujours le droit de me dire non (ils savent très bien le dire tous maintenant). C'est d'ailleurs la première chose qu'ils apprennent en arrivant à la maison, à dire non. Et on respecte leur choix.

Et désolée mais, le pré n'est pas vraiment stimulant. La plupart du temps, il s'agit d'un espace plat parfois bordé de jardins mais au bout d'un moment, les stimulations du jardin deviennent routinières et n'apportent plus rien. Une routine s'installe vite quand on vit 24h/24 dans un environnement aussi stimulant soit-il.

Newton, mon deuxième cheval, était cheval de club avant d'arriver mais cheval de club dans un club correct où ils sont en prairie quasi tout le reste du temps (sauf parfois une nuit en box de temps en temps) avec horaires qui ne sont pas des journées entières de boulot, ... Le tout à la campagne et entouré de forêts avec promenades fréquentes. Bref, pas un mauvais centre mais il est arrivé ici, aigri et renfermé sur lui-même. Maintenant, même physiquement il a changé ! il est plus détendu. Il vient de lui-même se mettre à la porte de notre piste quand il nous voit débarquer avec les frites et tout, tellement il est pressé de vouloir aller jouer avec ce qu'on lui a apporté et d'en trouver les solutions.

Je pense qu'il faut faire la différence entre plusieurs types de chevaux :
1. Le cheval de box : très peu stimulé mentalement et dont les instincts sont réprimés.
2. Le cheval au pré : stimulé "naturellement" (et encore) dont les instincts peuvent s'exprimer
3. Le cheval au pré stimulé : auquel on propose des exercices et dont les instincts peuvent s'exprimer aussi.

Le dernier type de cheval sera pour moi le plus intelligent, celui qui pourra résoudre le plus de problèmes et surtout se comporter mieux devant des situations inattendues.

Je vois vraiment ça comme les cours d'activité physique à l'école ou d'activités artistiques créatives. Les chevaux sont curieux, les tours permettent de les stimuler mentalement et physiquement (Melba a parfois été surprise de la manière dont son corps se comportait). Pourtant si on reprend l'exemple d'activité physique, courir tous les enfants savent le faire, idem pour marcher, se déplacer, ... l'environnement devrait leur permettre de développer seul ça. Alors pourquoi a-t-on des cours de ce genre ?

Par éducation positive, j'entends une éducation essentiellement basée sur la voix et le clicker.
Revenir en haut Aller en bas
Tess19340



Nombre de messages : 40
Age : 38
Date d'inscription : 01/08/2013

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Ven 2 Aoû 2013 - 13:28

Que les choses soient claire, je participe au débat pour avoir des avis différents du mien, parce que ça m'intéresse d'échanger et de remettre en question mes pratiques. Cela ne m'empêche pas d'avoir un avis sur la question et de le donner, quitte à le faire évoluer par la suite.
Doubi a écrit:
Est-ce si dur de croire qu'ils aiment apprendre ?
Qui a dit le contraire ? Je peux me tromper et j'espère que c'est un malentendu, mais j'ai l'impression qu'il s'agit d'un jugement sur ma capacité à comprendre et accepter une chose dont tu es convaincue (à tort ou à raison, ça je ne juge pas, encore une fois ce qui m'intéresse c'est d'échanger) et à laquelle je m'intéresse pourtant mais sans arriver à en cerner les tenants et les aboutissants. Il y a des choses qui m'intéressent dans tes propos, j'ai des questions sur Melba et ce que tu fais, mais la forme de ton intervention me gêne.

Quant à être "désolée mais le pré n'est pas stimulant" c'est ton point tu vue, tu avances des arguments que je comprends tout à fait et qui sont légitimes. Pour autant c'est très catégorique (encore une fois question de forme) : il existe en effet des prés peu stimulants et d'autres le sont beaucoup plus, c'est le cas des miens. Cela ne veut pas dire que cela suffit : la stimulation ne vient pas que du pré et de la vue sur l'extérieur, mais aussi des intéractions avec autres les animaux et les humains, des activités pratiquées. Je n'ai pas dit le contraire et c'est justement l'objet du débat, : la teneur de ces activités : des tours ou pas, si oui lesquels.

Ce que les enfants apprennent à l'école c'est pour lire/écrire/compter, se débrouiller dans leur future vie d'élève puis d'adulte et de citoyen, s'insérer dans la société. D'où par exemple les activités physiques et sportives à l'école : apprendre des règles, coopérer ou s'opposer, faire une activité physique (en lien avec la santé) et développer des habiletés à ce déplacer dans son environnement, introduire la notion de performance et de dépassement de soi. Plein d'objectifs, qui ne sont pas apportés par l'environnement des enfants (ou rarement). Ce ne sont pas les mêmes objectifs que l'on vise avec un cheval (enfin je crois), donc ça me gêne un peu de comparer les enfants et les chevaux.
Revenir en haut Aller en bas
Doubi

avatar

Nombre de messages : 7031
Age : 29
Localisation : Namur
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Ven 2 Aoû 2013 - 18:35

Désolé si tu l'as mal pris, ce n'était pas du tout le but. Mon message n'avait pas pour but d'être interprété ainsi.

quand à mon avis sur le pré, je n'ai pas été assez au bout de mes arguments mais j'estime que peu importe le pré, les copains, ect. pour certains chevaux, ça ne serait jamais suffisant ! ça pour ça, je ne reviendrais pas dessus. Bien sûr, il y en a qui s'en satisfasse mais encore une fois, il y a des chevaux qui vivent très bien en box et ce n'est pas pour autant qu'ils sont biens.

Si tu as des questions, je serai ravie d'y répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Griotte

avatar

Nombre de messages : 1561
Age : 21
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Mar 10 Déc 2013 - 21:58

Je reviens sur ce débat ma foi très intéressant !
Merci Doubi pour tous ces liens, ça donne plein d'idées tout ça. Mais il y a une chose qui me fait tiquer quand même... C'est sur cette vidéo ci http://www.playingwithlukas.com/player.php?filename=AdvancedConceptsIII.mp4&height=475&width=850 le cheval trouve toujours la bonne assiette sous laquelle est la friandise... Mais ne pensez vous pas qu'il choisit celle à laquelle sa propriétaire pense ? Pensez vous que la propriétaire influencerait le cheval de façon à ce qu'il réagisse en fonction de ce qu'elle indique(consciemment ou non) ou qu'il réfléchit vraiment ? A vos avis   
Revenir en haut Aller en bas
Lul800
Admin
avatar

Nombre de messages : 6269
Age : 25
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Mer 11 Déc 2013 - 10:47

Je ne vois pas l'intérêt de faire faire ça à un cheval (8 pages de débat pour arriver là !  ). Si c'est pour le stimuler parce qu'il s'ennuie au box, pourquoi ne pas le mettre au pré avec des copains ? Au moins il sera stimulé par des actions et des relations qui lui seront vraiment utiles, et qui ne seront pas seulement une valorisation pour sa propriétaire. Rolling Eyes 
Ensuite, je n'ai pas l'impression que le cheval s'amuse (voir le titre : "Playing with Lukas"), il cherche juste à avoir une friandise. Ce n'est pas parce que sa propriétaire a réussi à canaliser l'énergie qu'il met dans cette recherche (il indique une assiette ou un vêtement plutôt que de tirer sur la manche de la veste de sa proprio, par exemple) qu'il joue ! Il n'y a qu'à voir l'attitude qu'il a pendant une seconde (je crois que c'est quand elle se cache pour la première fois derrière le panneau blanc) : tête en l'air, oreilles en arrière...C'est clair, ça veut dire : "Raboule la bouffe !" et pas du tout "Allez, viens on va jouer et bien s'amuser ensemble !".

Maintenant, ta question Griotte...  Effectivement, c'est un "truc" qui a souvent été démontré dans les histoires des animaux qui "savaient compter" par exemple. Ils réagissaient en fait à des micro-signaux émis par l'humain en face d'eux.

_________________
Parce que c'était elle, parce que c'était moi.
Revenir en haut Aller en bas
Doubi

avatar

Nombre de messages : 7031
Age : 29
Localisation : Namur
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Mer 11 Déc 2013 - 11:09

On peut leur offrir 10 hectares et des copains que certains chevaux chercheront quand même l homme pour jouer et apprendre. J ai 2 exemples à la maison et pourtant ils ont de l espace.
Revenir en haut Aller en bas
Lul800
Admin
avatar

Nombre de messages : 6269
Age : 25
Date d'inscription : 03/10/2010

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Mer 11 Déc 2013 - 11:15

Oui, pour les tiens je suis d'accord (j'y pensais justement !), mais là il est bel et bien enfermé en box ! Mon message se comprenait dans le sens de "Commençons par le mettre au pré avec des copains, et ensuite avisons en cas de besoin pour le stimuler". C'est vraiment trop facile de faire "jouer" un cheval qui crève d'ennui entre 4 murs ! No

_________________
Parce que c'était elle, parce que c'était moi.
Revenir en haut Aller en bas
kiona

avatar

Nombre de messages : 136
Age : 27
Date d'inscription : 01/04/2013

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Mer 11 Déc 2013 - 16:12

Griotte : "Pensez vous que la propriétaire influencerait le cheval de façon à ce qu'il réagisse en fonction de ce qu'elle indique(consciemment ou non) ou qu'il réfléchit vraiment ? A vos avis"

Je réagis juste sur ça. Je ne sais pas, mais j'ai remarqué que l'assiette avec la friandise est toujours la dernière qu'elle touche avec sa main droite. Peut-être tout simplement que le cheval a capté ça et se focalise sur sa main. Après, ce n'est peut-être pas du tout ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Griotte

avatar

Nombre de messages : 1561
Age : 21
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Mer 11 Déc 2013 - 18:36

J'ai pensé pareil Kiona ! Parce que du coup, je ne comprends pas vraiment l'intérêt s'il ne réfléchit pas vraiment... Comment le savoir d'ailleurs, qu'il réfléchit vraiment ?

D'ailleurs Doubi, je me permets de te poser une question. Tu dis à un moment que la première chose que les chevaux apprennent en arrivant chez toi, c'est à dire "non". Comment mets-tu ça concrètement en place ? Comment cela se manifeste(refus de coopérer, fuite, ... ).

C'est un vaste débat mais c'est intéressant tout ça  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Doubi

avatar

Nombre de messages : 7031
Age : 29
Localisation : Namur
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Jeu 12 Déc 2013 - 12:10

Griotte a écrit:
D'ailleurs Doubi, je me permets de te poser une question. Tu dis à un moment que la première chose que les chevaux apprennent en arrivant chez toi, c'est à dire "non". Comment mets-tu ça concrètement en place ? Comment cela se manifeste(refus de coopérer, fuite, ... ).

Maintenant, ils apprennent à dire non d'une manière toute bête : ça demande de l'observation mais en général, ils apprennent par mes propres actions. Si je vois dans les premiers temps que le cheval est mal à l'aise, je ne force pas, j'arrête. C'est un peu comme un jeu de touché coulé en fait. Au départ, je ne fais que de petites actions genre : me pencher vers un pied, poser la longe sur l'encolure, brosser (et tout ça peut déjà être trop invasif pour certains chevaux) et j'observe la réaction. Il y a toujours un truc qui les dérange. Chez Melba, c'était (au début) de mettre quelque chose sur sa tête. Chanel, c'est de prendre les pieds (et même de simplement les toucher). Newton, c'était n'importe quelle demande venant d'un humain. Tasha, c'était la brosse. Une fois qu'on a repéré ce qui les ennuie ou du moins, ce qu'ils n'ont pas envie, il faut repérer les petits indices précurseurs d'une plus grosse réaction j'ai envie de dire. Un peu comme Parelli apprend à son cheval à reculer en bougeant un doigt avec des phases. Un cheval utilise un peu le même principe. Il va se tendre, se montrer mal à l'aise avec sa propre manière et puis réagir plus fortement. Mon but est d'arrêter avant la réaction plus forte (réaction que certains n'ont même pas tant on les a empêché de dire non avant, je pense à Newton par exemple). C'est d'ailleurs assez drôle de voir leur réaction les premières fois quand ils se rendent compte que je les écoute. après, ça dépend un peu des chevaux mais pour Tasha et Newton par exemple, j'ai et j'ai eu des réactions négatives qui ont duré longtemps. Tasha continue de faire la statue en ce moment (principalement parce qu'elle n'est pas très bien dans ses pieds) et Newton a pendant un long moment évité tout contact avec moi quand j'avais un licol en main.

Chez moi, ils ont chacun leur manière de dire non. Il faut être observateur et au début, il y a une part d'intuition. J'ai énormément développé mon intuition au contact de Melba et je me rends compte maintenant que plein de petits signes que je ne percevais pas avant sont maintenant super clairs. Je vois mes chevaux d'un tout autre oeil.

Pour Melba, j'ai appris de la manière dure. C'était ma première jument, au départ, on ne se comprenait absolument pas. Il a fallu qu'elle me jette une fois à terre et se taille à l'autre bout du pré pendant 3 jours (sans pouvoir l'approcher) pour que je comprenne sa façon de dire non. Ils ne secouent pas la tête de droite à gauche, loin de là. Il faut guetter les petites contractions, l'inconfort. Chez Melba, le truc tout bête qu'elle utilise pour dire non c'est de se détourner. Au début, je me retrouvais face à ses fesses. Maintenant, c'est juste la tête qui bouge de quelques centimètres.

Newton, ça a été beaucoup plus compliqué. Il est tellement habitué à ce qu'on le manipule n'importe comment. Toutefois, il manifeste son mécontentement avec une expression très particulière : les oreilles plaquées en arrière et les traits tirés. Parfois, il va jusqu'à baisser la tête.

Chanel, ce n'est pas subtil. Elle chotait quand elle est arrivée. Maintenant, elle copie Melba et se détourne tout simplement. C'est l'avantage de ne pas séparer les loulous pour les soins, ils apprennent les uns des autres tout simplement en observant.  Wink Et croyez-moi qu'ils font attention à tout !

Tasha se contente de faire la statue, mais une statue en béton que rien ne peut bouger si elle ne veut pas. Prenons l'exemple de faire ses pieds, si ce n'est pas le bon moment ou qu'elle n'est pas bien, elle va les planter au sol et c'est impossible de la faire bouger.

Après bon, ça ce sont des signaux "forts" en quelque sorte. Ceux qui me disent que j'ai déjà été trop loin. Il y a aussi les trucs tout simples. Ils connaissent (enfin peut-être pas encore bien pour Chanel et Tasha) toute une série de mots. Genre : promenade, pied, brosse, licol, manger, donne, ... De même que s'ils me voient sortir les outils pour parer, ils savent ce qui les attendent. Idem pour le licol et le clicker ou même la brosse. Ils savent très bien se détourner. Et je vous jure que ça arrive qu'ils m'envoient paitre alors que je leur propose d'aller brouter l'herbe de la route. De même qu'en ce moment, il y a parfois plus intéressant dans la prairie que moi, ils n'hésitent pas à simplement venir manger et puis à partir retrouver leur copain ailleurs.

En général, je considère que j'ai échoué à voir les signes quand mes chevaux s'éloignent de moi. Simplement parce que ça veut dire que ma présence est source d'inconfort. Après, parfois, je n'ai pas trop le choix. Comme en ce moment avec Chanel où elle commence en avoir ras le bol que je lui vaporise un truc sur la jambe en permanence mais j'essaie de coupler ça à des choses qu'elle aime. Un peu comme si je lui disais : "oui, je sais que ça t'ennuie mais je dois le faire mais regarde en échange, j'ai ça pour toi". Le clicker aide beaucoup pour ça.

Dans la majeure partie du temps, j'essaie de laisser le cheval venir vers moi. Évidement, en hiver, c'est bien plus facile vu que je nourris tous les jours mais ça marche aussi en été. Je compte sur leur curiosité naturelle. Après, il faut aussi savoir quand on peut passer outre le premier non et arriver à les convaincre. Mais mes chevaux me connaissent et je pense que c'est ça la clé avant tout. On doit se connaitre. Parce que si on se connait, on sait ce qui sera accepté, toléré et ce qui ne le sera pas du tout. Et ça pour les deux côtés, mes chevaux savent s'ils font quelque chose qui me dérange et évitent.

Je pense qu'avec les chevaux, il faut être honnête, montrer clairement ses intentions. Croyez-moi qu'ils savent parfaitement faire la différence entre une promenade qui va les ramener à leur prairie actuelle et une promenade qui va les amener dans une nouvelle prairie pleine d'herbe même si au départ les situations sont identiques. L'humain se trahit dans des petits gestes. Parfois, je me dis qu'il y a plus qu'une simple communication visuelle entre eux et moi. Alors, j'ai envie de dire écoutez vous aussi. Si vous vous sentez mal à l'aise pour quelque chose, ne le faites pas. Mais bon, là, il faut savoir être honnête avec soi-même et ne pas se chercher des excuses.

Euh et oups pour le pavé, je m'en vais rejoindre la troupe justement qui doit crever de froid et faire le pied de grue pour manger à cette heure.   
Revenir en haut Aller en bas
Urane29



Nombre de messages : 1196
Age : 27
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Jeu 12 Déc 2013 - 12:14

Je pense que quand on enlève l'équitation de la relation, on obtient beaucoup de plénitude et que "forcer" n'est plus jamais présent ou très rarement !
Revenir en haut Aller en bas
domaine_avallon

avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 28
Localisation : Lorraine 54200
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Jeu 12 Déc 2013 - 14:17

Urane29 a écrit:
Je pense que quand on enlève l'équitation de la relation, on obtient beaucoup de plénitude et que "forcer" n'est plus jamais présent ou très rarement !
Je suis d'accord   
Revenir en haut Aller en bas
Doubi

avatar

Nombre de messages : 7031
Age : 29
Localisation : Namur
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Jeu 12 Déc 2013 - 14:32

Je pense que c'est plus qu'un simple abandon de l'équitation. Je pense que c'est tout simplement quand on oublie le "je veux". Dans le sens, je veux aller me promener avec mon cheval. Je veux sauter tel obstacle. Je veux ça. Je veux ci. Quand tu commences à reconnaitre ton cheval comme un être capable de décision. Quelque chose comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Urane29



Nombre de messages : 1196
Age : 27
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Jeu 12 Déc 2013 - 16:40

 
Revenir en haut Aller en bas
domaine_avallon

avatar

Nombre de messages : 5665
Age : 28
Localisation : Lorraine 54200
Date d'inscription : 25/04/2012

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Jeu 12 Déc 2013 - 18:15

exactement !
Revenir en haut Aller en bas
Griotte

avatar

Nombre de messages : 1561
Age : 21
Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Jeu 12 Déc 2013 - 18:58

Merci Doubi, tu peux en faire quand tu veux des pavés aussi intéressants et si bien écrits !!  Wink  
Revenir en haut Aller en bas
Doubi

avatar

Nombre de messages : 7031
Age : 29
Localisation : Namur
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Jeu 12 Déc 2013 - 20:02

je ne te promets rien, je n'ai pas toujours le temps non plus. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mimidu26400

avatar

Nombre de messages : 37
Age : 21
Date d'inscription : 30/09/2015

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Dim 11 Oct 2015 - 11:30

Pour moi sa ne sert à rien... le cheval le fait pour nous faire plaisir. Dans la nature vous croyez qu'il fait la révérence ou le pas espagnol? Non biensur... Si ont leur apprend sa c'est avant tout pour nous faire plaisir. Si le cheval est avec des copains dans un près je pense pas qu'il demande de travailler. S'il est curieux pourquoi pas faire des jeux? Leur donner une balle ou faire du stick to me. Non désoler moi je voie pas ce que sa apporterais au cheval de faire sa
Revenir en haut Aller en bas
Nathalie 21

avatar

Nombre de messages : 1076
Age : 48
Localisation : 21330
Date d'inscription : 05/02/2014

MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   Dim 11 Oct 2015 - 12:09

Effectivement, apprendre à un cheval à faire des "tours" n'a aucun intérêt et le cheval n'est pas en situation de jeu, mais de travail!
Ce qui me semble important, et Doubi le montre dans son pavé, c'est d'entrer en communication avec le cheval, d'écouter ce qu'il a à nous dire et apporter une réponse adaptée, compréhensible, et ce dans les deux sens.
Tachunko me ramenait les géricans d'eau (vidés) devant la voiture. Je ne lui ai pas appris! Il s'était d'abord amusé à me les piquer et se réjouissait de me voir le suivre pour les récupérer! Cela prenait du temps et je restais plus longtemps avec lui...! Alors j'ai profité de son désir de "jouer à ça" pour l'attendre devant la voiture, et lui s'y dirigeait avec le gérican pour être avec moi! Gros câlins à chaque fois qu'il revenait avec un gérican! Il a vite aimé les rapporter directement à la voiture, pour me faire plaisir je pense, et parce que cela l'amusait. Et à chaque fois c'était du bon temps ensemble, un moment d'échange.
Je n'apprends pas à faire dire oui ou non à mes chevaux, j'entends juste qu'ils me le disent!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DEBAT: apprendre des tours à un cheval   

Revenir en haut Aller en bas
 
DEBAT: apprendre des tours à un cheval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» DEBAT: apprendre des tours à un cheval
» comment apprendre des tours à mon chevreau ?
» Apprendre des tours
» Apprendre des tours
» Apprendre quelque tours a sa Biquette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des Chevaux sans Equitation :: Pour réfléchir un peu... :: La relation entre l'homme et le cheval-
Sauter vers: