Des Chevaux sans Equitation

Bienvenue sur ce forum, dédié à toutes les personnes prenant soin de chevaux non travaillés de quelque façon que ce soit, ni en selle ni au sol.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La croissance du cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
pico-ti

avatar

Nombre de messages : 753
Age : 35
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 15/09/2009

MessageSujet: La croissance du cheval   Sam 17 Oct 2009 - 18:45

Juste pour vous faire partager un "petit" article sur la croissance du cheval par le Docteur Deb Bennet.

http://www.equinestudies.org/ranger_2008/ranger_piece_2008_pdf1.pdf


Et pour celles qui (comme moi) sont un peu fâchées avec l'anglais. (J'ai piqué ce résumé sur un autre forum Embarassed )
___________________________________________________________
Tous les Chevaux, de toutes les races, se développent à la même vitesse du point de vue du squelette.
J’aimerais débattre du concept de la maturité du squelette. Si un cheval de 2 ans et demi n’a pas atteint la maturité, ce n’est pas parce qu’il appartient à une race tardive ou un individu qui se développe lentement. Cela n’existe pas d’un point de vue du squelette : Aucun cheval sur la terre, de n’importe quelle race, à n’importe quelle époque n’a jamais atteint sa maturité avant l’âge de six ans (plus ou moins 6 mois). Donc, par exemple, le Quarter Horse n’est pas une race précoce, pas plus que l’arabe n’est une race tardive. Leurs squelettes se développent de la même manière. Cette information peut paraître choquante pour beaucoup de gens qui pensent que débourrer leur cheval sous la selle à deux ans est ce qu’ils doivent faire à cause de sa race ou de son apparente maturité. Cela demande également une clarification quant à ce que j’appelle maturité.

Quand est-ce que le squelette du cheval atteint sa maturité?
A peu près tout le monde a entendu parler du cartilage de croissance, et généralement quand je leur demande, beaucoup me répondent que les cartilages de croissance se situent quelque part dans le genou du cheval (en fait ceux que ces gens connaissent sont situés en dessous du radius-ulna juste au dessus du genou). Ce que les gens ne réalisent pas c’est qu’il y a des cartilages de croissance de chaque côté de chaque os derrière le crâne et dans le cas de certains os, (comme le bassin qui a beaucoup ‘d’angles’) il y a de multiples cartilages de croissance.

Est-ce que cela veut dire que vous devez attendre que tous ces cartilages de croissance se soient ossifiés avant de monter votre jeune cheval ? Non, mais plus vous attendez, le moins de risques vous prenez. Les propriétaires et professionnels doivent réaliser qu’il existe un « agenda » d’ossification défini et facile à retenir. – et ensuite prendre leur décision quand monter leur cheval sur base de cette connaissance plutôt que sur base de l’apparence extérieure du cheval. Parce qu’il y a des races, le Quarter Horse entres autres, qui ont été conçus de telle manière qu’ils paraissent ‘matures’ bien avant qu’ils ne soient en réalité. Cela défavorise ces chevaux soit par l’ignorance du processus d’ossification ou parce que les gens préfèrent suivre leur propre agenda (en vue de la compétition par exemple) que de s’inquiéter du bien-être du cheval.

Si vous faites partie des personnes pour qui débourrer veut dire monter, alors vous êtes mieux de ne pas débourrer votre cheval avant quatre ans. Selon la méthode traditionnelle, cela donnerait ceci : introduisez toutes sortes d’équipements et de situations quand il a deux ans, montez et descendez de son dos quand il en a trois et commencez à vous mettre en selle et à lui apprendre la direction à quatre ans, apprenez-lui son job quel qu’il soit à 5 ans pour qu’il soit ‘mis’ à six ans.

Agenda de la conversion des cartilages de croissance en os (ossification)
Le processus de conversion des cartilages de croissance en os se fait de bas en haut de l’animal. En d’autres mots, plus on descend vers les sabots, plus tôt la fusion des cartilages aura lieu et plus on se rapproche du dos de l’animal, plus cette fusion se fait tard. Le premier cartilage à s’ossifier, à la naissance, est la troisième phalange (os du pied). Dans l’ordre croissant viennent ensuite :
• Deuxième phalange – haut et bas – entre la naissance et 6 mois.
• Première phalange – haut et bas – entre 6 mois et 1 ans.
• Canon – haut et bas – entre 8 mois et 1.5 ans.
• Petits os du “genou” –entre 1.5 an et 2.5 ans.
• Bas du radius-ulna –entre 2 ans et 2.5 ans.
• Portion “porteuse” du glenoïde en haut du radius entre 2.5 ans et 3 ans.
• Humérus – haut et bas – entre 3ans et 3.5 ans.
• Omoplate – portion porteuse (bas) – entre 3.5 ans et 4 ans
• Postérieurs – bas identique aux antérieurs ci-dessus.
• Jarret – cette articulation est « tardive » vu sa place assez « basse ». Les cartilages de croissance entre le tibia et le tarse ne fusionnent (s’ossifient) pas avant que le cheval n’ait quatre ans (raison pour laquelle les jarrets sont connus comme étant un « point faible » et est même documenté dans la littérature du 18ème siècle)
• Tibia – haut et bas, entre 3 ans et 3.5 ans
• Fémur – haut et bas, entre 3 ans et 3.5 ans
• Encolure – entre 2.5 ans et 3 ans
• Bassin – les cartilages de croissance des pointes de la hanche, dessus de la croupe et pointe de la fesse (tuber ischii) – entre 3 et 4 ans

Et quelle partie du squelette est la dernière à s’ossifier pensez-vous ? La colonne vertébrale bien sur. Un cheval a normalement 32 vertèbres entre l’arrière de son crâne et la naissance de la queue, et il y a plusieurs cartilages de croissance sur chacune d’entre elles. Les vertèbres ne terminent pas leur ossification avant que le cheval ait atteint au moins 5 ans et demi (et ceci concerne un petit cheval massif, plus le cou du cheval est long, plus tard les fusions se produiront… et pour un mâle, vous ajoutez systématiquement six mois. Donc pour un cheval d’1m70 de type demi-sang, cette maturité peut n'être complète qu’à 8 ans.)

Les dernières vertèbres à fusionner complètement sont celles à la base de l’encolure (raison pour laquelle les chevaux ayant un cou plus long peuvent atteindre leur maturité après 6 ans – c’est la base qui grandit encore). Donc vous devez être prudents – très prudents – de ne jamais forcer l’encolure d’une jeune cheval (par exemple lui apprendre l’attache en le laissant se débattre).
Revenir en haut Aller en bas
Indiana

avatar

Nombre de messages : 150
Age : 32
Date d'inscription : 10/08/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Sam 17 Oct 2009 - 18:48

Très interessant.
Merci pico-ti sunny
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Sam 17 Oct 2009 - 18:58

Merci

Je savais pour la colonne vertebrale qui se "termine" en dernier, pas depuis longtemps et c vrai que ça m'avait interpellé !!

Un débourrage monté pas avant 5 ans, ça me plait pas mal comme idée !
D'ailleurs mon véto me disait cet été, plus ils sont débourrés tard, mieux c'est ! Comme quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Sam 17 Oct 2009 - 19:09

Hum c'était bien cet article sur lequel je me référais ^^
Sauf que j'ai eu un trou de mémoire, c'est pas les jarrets qui s'ossifient en dernier mais bien la colonne vertébrale Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Sam 17 Oct 2009 - 19:45

Très bon post , merci Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
vanille

avatar

Nombre de messages : 10156
Age : 41
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Sam 17 Oct 2009 - 21:50

Très intéressant cet article! Merci Pico-ti!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 9:11

merci Picoti pour cette reference bibliographique qui je pense ne doit pas être controversée par la profession (de veto).

je suis ravie qu'il soit enfin écrit noir sur p-blanc qu'un cheval peut avoir encore grandi à 8 ans, car si celà est souvent constaté il fallait qussii que ce soit scientifiquement prouve !!!

qje vais vite garder ça dans mes archives, car quand c'est des mémères à dada comme nous qui disons qu'un cheval n'est jamais adulte avant 6 ans minimum on se fait rirre au nez....peut être qu'un véto sera plus crédible et mieux écouté ????
Revenir en haut Aller en bas
vanille

avatar

Nombre de messages : 10156
Age : 41
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 10:50

En plus de toutes ces considérations sur la croissance physique des chevaux, il y a aussi un facteur que beaucoup devraient plus prendre en compte, voire prendre en compte tout cours: la croissance/développement psychologique du cheval! Je ne sais pas si il existe un âge précis chez le cheval que l'ou pourrait prendre pour désigner le passage à l'âge adulte, mais il me parait évident qu'à 3 ans, 4 ans, 5 ans, je dirais même jusque 6 ou 7 ans, un cheval est encore un enfant, et qu'il a donc des besoins d'enfant, non seulement pour son plaisir mais aussi pour son bien-être et pour un développement psychique sain et harmonieux: notamment possibilité de jeux en liberté avec des copains, et du temps pour pouvoir s'y consacrer... Rolling Eyes Je pense qu'ils ont bien plus besoin de ça que de séances de travail, débourrage, entraînement ou autre!
Revenir en haut Aller en bas
MIREILLE

avatar

Nombre de messages : 10637
Age : 68
Localisation : VENCE -Sud -est
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 11:04

Vanille
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 11:10

Je dirais pas enfant mais adolescent.
En ce qui concerne Bartje, Hercule et Princesse, je les sens vraiment comme des ados en tout cas. :clown:
Revenir en haut Aller en bas
canellle

avatar

Nombre de messages : 8035
Age : 36
Date d'inscription : 13/05/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 12:16

Pour ce qui est de leur maturite "psychique" mon prof d'equitation me disait que, peu importe leur age reel ils avaient toujours la mentalite d'un enfant de 5-6 ans.....
Revenir en haut Aller en bas
pico-ti

avatar

Nombre de messages : 753
Age : 35
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 15/09/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 12:52

DiegoMulot a écrit:
merci Picoti pour cette reference bibliographique qui je pense ne doit pas être controversée par la profession (de veto).

je suis ravie qu'il soit enfin écrit noir sur p-blanc qu'un cheval peut avoir encore grandi à 8 ans, car si celà est souvent constaté il fallait qussii que ce soit scientifiquement prouve !!!

qje vais vite garder ça dans mes archives, car quand c'est des mémères à dada comme nous qui disons qu'un cheval n'est jamais adulte avant 6 ans minimum on se fait rirre au nez....peut être qu'un véto sera plus crédible et mieux écouté ????

Tout à fait! C'est aussi pour ça que j'ai ressorti cet article.
Et puis pour toutes les fois où on s'entend dire "oui mais mon cheval il est précoce, ça se voit qu'il est porteur, il est prêt à être monté".
Ou à l'inverse, les gens qui disent que telle ou telle race est tardive... mais qui commencent le débourrage à à peine 3 ans! J'ai encore en tête une photo que j'ai vu il y a peu et qui m'a choquée: une pouliche de pas encore 3 ans, visiblement pas "finie" et chétive, avec sa cavalière de + de 120kg sur le dos No

Je regrette juste de ne pas trouver d'article similaire concernant le travail à pied: reculer, croise papatte, cercles minuscules aux trois allures... ce n'est pas parce que le poulain n'est pas monté que son organisme n'est pas mis à dure contribution.

vanille a écrit:
En plus de toutes ces considérations sur la croissance physique des chevaux, il y a aussi un facteur que beaucoup devraient plus prendre en compte, voire prendre en compte tout cours: la croissance/développement psychologique du cheval! Je ne sais pas si il existe un âge précis chez le cheval que l'ou pourrait prendre pour désigner le passage à l'âge adulte, mais il me parait évident qu'à 3 ans, 4 ans, 5 ans, je dirais même jusque 6 ou 7 ans, un cheval est encore un enfant, et qu'il a donc des besoins d'enfant, non seulement pour son plaisir mais aussi pour son bien-être et pour un développement psychique sain et harmonieux: notamment possibilité de jeux en liberté avec des copains, et du temps pour pouvoir s'y consacrer... Rolling Eyes Je pense qu'ils ont bien plus besoin de ça que de séances de travail, débourrage, entraînement ou autre!



Je me suis pris la tête avec une fille sur son blog la semaine dernière, parce que j'ai osé dire que je trouvais que son poulain de 2 ans travaillait trop! Depuis l'âge de 6 mois, il fait des sorties en turkmène aux 3 allures (donc derrière des chevaux adultes et entrainés), il travaille à pied façon La Cense (donc croise papatte, reculers, cercles, mais aussi obstacle, et des tas de tours de cirque) et il fait régulièrement des concours (chevaux de loisirs & co) et des démos Shocked
Les arguments sont "un poulain faut l'éduquer depuis qu'il est tout petit" (ouiiii, et savoir faire la révérence est in-dis-pen-sable à une bonne éducation), "si il n'était pas consentent, il ne le ferait pas" (en même temps, enfermé dans un rond de longe en tête à tête avec un humain qui ne lui fout la paix que quand il a obtenu ce qu'il demandait, il a pas vraiment le choix le poulain) "le reste du temps, il est au pré avec d'autres chevaux" (ce qui donne donc le droit de lui en demander toujours plus à côté)... le pauvre petit, sur les photos et les vidéos, il ressemble déjà à un vieux cheval routinier et blasé de tout
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 13:17

Je connaissé cette article,le l'ai lue il y a pas tres longtemps.
Je n'ai jamais caché que je ferai debourrer Totem,mais ce n'est qu'un gros bébé pour l'instant.Ca sera pas avant dans 2 ans 1/2 ou + de 3 ans.Plutot+ de 3 ans Razz Mais je le dit pas à ma fille Totem aura 6 ans .Je n'ai pas envie d'avoir un cheval usé à 10 ans.Et j'assisterai à toute les seances de travail aussi ,sinon je laisse tombé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 13:56

pico-ti a écrit:
----
Et puis pour toutes les fois où on s'entend dire "oui mais mon cheval il est précoce, ça se voit qu'il est porteur, il est prêt à être monté". ----

Alors il y a monté et monté !

comme nous le disait une ethologue/cavalière/éleveuse, si tu pèse 50 kg tout mouillé et que pour l"habituer à ne pas s'effrayer d'un humain sur son dos, tu t'asseoies 5 minutes sur le dos d'un trait de deux ans, vu le rapport de poids tu ne risque pas de l'abîmer !

J'avoue moi même ne pas avoir résisté à la tentation de faire 4 pas sur le dos de mon poulain quand il avait deux ans, j'étais assise sur lui (sans peser) dans l'écurie et il est partie faire la vaiselle des tous les seaux de l'écurie (lui et Moulinette y peuvent pas s'en empécher !), moi je me tenais au ratelier pour ne pas qu'il supporte mon poids...et puis comme il semblais ni géné ni ému, j'ai l'aché le bois et il m'a emenée au fond de l'écurie sans autre forme de procès. Puis je suis redescendue dans la mangeoire mais j'étais toute émue de sa gentilesse et de sa bonhomie et surtout de la facilité avec laquelle il m'avait portée.

Mon poulain à 2 ans il pesait déjà plus lourd que moi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 13:58

ptite puce a écrit:
Je connaissé cette article,le l'ai lue il y a pas tres longtemps.
Je n'ai jamais caché que je ferai debourrer Totem,mais ce n'est qu'un gros bébé pour l'instant.Ca sera pas avant dans 2 ans 1/2 ou + de 3 ans.Plutot+ de 3 ans Razz Mais je le dit pas à ma fille Totem aura 6 ans .Je n'ai pas envie d'avoir un cheval usé à 10 ans.Et j'assisterai à toute les seances de travail aussi ,sinon je laisse tombé.

Après il ne faut pas confondre monter (ou faire travailler) un cheval et l'éduquer.

Il est quand même bon que dès la naissance je poulain apprenne un maximum de choses pour le familiariser à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 14:06

oui tout à fait.
Revenir en haut Aller en bas
vanille

avatar

Nombre de messages : 10156
Age : 41
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 15:23

Citation :
Il est quand même bon que dès la naissance je poulain apprenne un maximum de choses pour le familiariser à tout.

Tout à fait d'accord, mais l'éducation n'oblige pas à recourir à des exercices véritablement physiques, sollicitant muscles et articulations. Marche en main, attache, désensibilisation, habituation à tout un tas d'objets et stimuli, pas de souci, physiquement on ne demande rien de spécial au cheval. Par contre, à partir du moment où on fait porter un poids conséquent à son squelette (membres et colonne vertébrale), et où on sollicite des mouvements bien spécifiques genre déplacements latéraux, cercles - surtout de diamètre réduit), flexions d'encolure, et autres, il y a forcément des conséquences sur les articulations et le squelette. Je pense que si un poulain ou un jeune cheval vit au pré, en compagnie de congénères, avec lesquels il va jouer, il aura l'activité physique nécessaire et adaptée à son état physiologique, pas besoin d'en rajouter... D'ailleurs, si le jeu existe chez les jeunes animaux (humains y compris), c'est entre autre pour ces effets sur le développement physique (coordination, latéralisation, développement musculaire et articulaire, équilibre, etc).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 18:15

Princesse vient d'être débourrée à l'âge de 9 ans.
Elle est ici depuis ses deux ans, et c'est vrai qu'elle etait déjà bien manipulée car on a toujours pu la toucher partout, elle donnait ses pieds, ne tirait pas en longe ... Elle a toujours supporté un cavalier sur son dos, et le jour où je l'ai sanglé pour la première fois, il n'y a eu aucun souci.
Maintenant en 7 ans si elle a eu (en tout) un cavalier 30 minutes sur le dos, c'est bien un grand maximum.
Pourtant au débourrage, à part travailler sa caboche de bretonne, il n'y a rien eu à faire d'autre.
Pour moi c'est ça un bon débourrage (et je dis pas ça pour la mienne hein, car le plus gros du travail avait été fait bien avant qu'on l'ait) un cheval parfaitement désensibilsé et suffisamment confiant en l'humain pour accepter ses exentricités.
Après pour le travail proprement dit (càd la monte et tout ce qui va avec) cela va de soi tout seul le moment venu càd une fois le cheval fini de construire.
Mais je vous rejoins sur le fait qu'il y a tout un travail en amont, d'éducation, de desensibilisation qui doit se faire dès la naissance et qui est indispensable, et peut se faire sans contraintes pour l'organisme du cheval.
Revenir en haut Aller en bas
pico-ti

avatar

Nombre de messages : 753
Age : 35
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 15/09/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Dim 18 Oct 2009 - 23:28

Je suis d'accord, quand on peut commencer l'éducation tôt, c'est le top... mais j'ai de plus en plus l'impression que finalement, l'âge n'est pas si important que ça. Par exemple, on a fait l'éducation de Wyfke à 14 ans. Certes, elle était débourrée (dans le sens où elle acceptait le cavalier) mais tout le reste était à faire.
Regardez aussi les deux dernières venues: Iturria et Trajane, à peine voire pas du tout manipulées il y a encore un mois... dans quelques mois, je doute qu'on voit une différence entre le comportement de nos pouliches et celui de poulains du même âge manipulés depuis la naissance.

Je ne suis pas non plus d'accord pour commencer à habituer un poulain de 2 ans au poids du cavalier, vu que rien ne prouve que cela ait une réelle action bénéfique. j'ai commencé à monter sur Pandora à 3 ans, 30 secondes de gratouilles toutes les 2/3semaines, et j'ai ajouté le reste trèèèèèès progressivement, et elle n'a jamais montré le moindre signe d'inquiétude. Je compte attendre davantage pour Trajane, et procéder tout aussi lentement.

Je pense qu'en matière d'éducation comme de travail, une méthode qui respecte avant tout le rythme du cheval est bien plus importante que l'âge auquel on commence.
Revenir en haut Aller en bas
vanille

avatar

Nombre de messages : 10156
Age : 41
Localisation : Aisne
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Lun 19 Oct 2009 - 21:19

Citation :
une méthode qui respecte avant tout le rythme du cheval est bien plus importante que l'âge auquel on commence.

C'est sans doute vrai! Autant d'équidés, autant de personnalités et d'individualités sur le plan de la santé (croissance, antécédents, problèmes spécifiques, etc), et ce qui conviendra à l'un ne conviendra pas forcément à l'autre sur le plan du rythme, de la progressivité, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Doubi

avatar

Nombre de messages : 7026
Age : 28
Localisation : Namur
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Mar 20 Oct 2009 - 20:48

J'ai eu Melba a 4 ans et aujourd'hui à 6 ans, je vois bien qu'elle grandi encore. Elle a pris du coffre, s'est étoffée et équilibrée. C'est vraiment un non sens de monté plutôt.
Revenir en haut Aller en bas
MIREILLE

avatar

Nombre de messages : 10637
Age : 68
Localisation : VENCE -Sud -est
Date d'inscription : 24/01/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Mer 21 Oct 2009 - 10:22

d'accord avec Doubi:un non sens de les monter avant que leur croissance soit finie :roll2:
Revenir en haut Aller en bas
Doubi

avatar

Nombre de messages : 7026
Age : 28
Localisation : Namur
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Mer 21 Oct 2009 - 12:30

C'est surtout que je peux comparer avec Cécémel qui "craque" de partout et dont les aplombs sont pourris. Même age que Melba mais travaillée en poney club depuis ces 3 ans. Pauvre jument. Je suis sure que Melba vivra plus vieux qu'elle sans problème articulaire. Simplement parce qu'on ne la charge pas de travail.

On ne fait pas travailler nos enfants alors pourquoi travailler les chevaux aussi jeunes ?
Revenir en haut Aller en bas
pico-ti

avatar

Nombre de messages : 753
Age : 35
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 15/09/2009

MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Mer 21 Oct 2009 - 13:59

Doubi a écrit:

On ne fait pas travailler nos enfants alors pourquoi travailler les chevaux aussi jeunes ?

Rhoo! Mais on va quand même pas les nourrir à rien faire
Et encore, 3 ans, c'est bien... quand on voit les chevaux de western débourrés à 18 mois, et les chevaux de selle débourrés à 2 ans, 2 ans et demi pour pouvoir être vendus plus cher le plus tôt possible.

Enfin, le débourrage, ça veut tout et rien dire. On peut très bien commencer à seller un cheval, l'habituer doucement au poids du cavalier etc... je ne pense pas que porter un cavalier à l'arrêt ou sur quelques pas une fois de temps en temps aient des conséquences si désastreuses sur un poulain de 3 ans.
Mais bien sûr, rares sont les cavaliers si patients: si le poulain accepte le cavalier, autant commencer à le travailler, le monter régulièrement etc...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La croissance du cheval   Mer 21 Oct 2009 - 15:32

Mais aussi parce que pour beaucoup monter renforce la communication, la complicité et le respect du cheval.
Donc pourquoi s'en priver?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La croissance du cheval   

Revenir en haut Aller en bas
 
La croissance du cheval
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aliments spéciaux "vieux cheval"
» Cheval attelé passage à la selle-> problème de jambes!
» HE et le cheval au travail
» Cheval qui mord au sanglage...
» Jakou étho:vidéos et photos jusqu'à monter cheval nu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des Chevaux sans Equitation :: Questions santé :: La santé de nos chevaux-
Sauter vers: